• 3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

      

    Une nuit de rêve dans un lit douillet comme c’est pas permis après des heures interminables de vols, des heures terriblement inconfortables, des heures qui deviennent des jours et où on a l’impression d’être devenus des ventres ambulants pliés en sorte de vilains sandwichs… yes 

    C’est l’appel à la prière toujours aussi magnifique et le lever de Matahari sur Jogya qui me font ouvrir les yeux sur le coup des 5 heures du mat’. Je sais, ça fait un peu tôt mais quand j’ai les billes ouvertes, il m’est impossible de traîner au lit… Mon homme, par contre, est fracassé, décalage horaire oblige. Je n’y suis pas sensible dans ce sens mais quand je reviens au bercail, il me faut toujours quelques jours pour m’en remettre. J’attends patiemment le petit déjeuner en m’imprégnant de tous les bruits, de toutes les odeurs, de toutes les couleurs qui m’ont tant manquées ces deux dernières années. Je suis enfin de retour chez moi, là où je ne sens plus aucun frisson qui tue, là où la température du jour et de la nuit semblent être en harmonie, là où mon cœur bat la chamade en perpétuel amour… Mon Dieu que c’est bon…

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     

    Dès que le personnel s’affaire à installer le premier repas du jour, je suis déjà attablée, me régalant d’avance à l’idée de toutes les bonnes choses à déguster… Mais je suis bien déçue ! Mon Harmony Inn n’est plus ce qu’il était… Plus aucun occidental dans l’hôtel, donc, petit déjeuner à l’Asiatique. Du riz, des légumes, des beignets salés et autres denrées qui n’appâtent pas du tout mon estomac... Je n'ai aucun problème à manger local, au contraire, mais il m'est impossible de manger salé le matin... Le coin «Breakfast» Occidental est d’un limité de peuchères. De vilains toasts, de la margarine toute rance, deux trois barquettes de confiture… plus de crêpes, plus de miel... et côté fruits, quatre morceaux de pastèque qui se battent en duel au pays des fruits... Étrange... Jogyakarta reçoit toujours autant de touristes et voyageurs... Pourquoi ne plus contenter tout le monde !?

    Heureusement le Kopi bien noir est un délice. Tasse après tasse, les tables se remplissent de convives, tous locaux. C’est pas top pour le petit déjeuner mais trop top pour les rencontres et les échanges. Vous le savez, je préfère de loin les contacts Indonésiens que ceux d’avec mes congénères. Je fais donc abstraction du ‘Manger’ et me régale des conversations souriantes et riantes qui sont l’apanage de presque tous les Indonésiens. Quand je retourne dans notre chambre, Marc dort comme une momie sur le lit, il est trop mignon, presque fragile, tout m’émeut en ce premier matin sur la terre des volcans. 

    Discrètement, je prends tout mon matériel et m’en vais m’imprégner plus encore de ce quartier que j’adore, en face du Prawirotaman mais beaucoup plus calme. 

    J’y retrouve mes vélos, le rire des enfants, les petites maisons avec leur jardinet aux plantes verdoyantes, j’y retrouve le piano de cette dame qui m’avait invité chez elle il y a presque 8 ans… J’y retrouve mon Ganeshou de pierre, mes bouddhas figés… Je retrouve même mon Mistoulin quand il était encore un gamin… Qu’il est bon de retrouver intact ces moments de bonheurs prometteurs de nouveaux à venir…

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

     

    Les gens sont toujours aussi adorables, on se dit "Bonjour", on se raconte nos vies, je ne voudrais jamais arrêter de marcher ainsi Jalan Jalan… Mais la fatigue commence à se faire sentir pour moi aussi. Un petit plouf dans la piscine décidé, je retrouve mon homme toujours aussi amorphe sur son lit Javanais. Sur la pointe des pieds, nus depuis notre arrivée (quel plaisir de marcher sans chaussures !!!!), je m’en vais me rafraîchir et fermer un peu mes petits yeux…

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya 

    C’est sur le coup des 16h que mon homme émerge et que je décide d’un bon massage pour le remettre sur ses deux pieds. Pas besoin de vous dire que c’est le top après un si long voyage. Cinq euros pour une heure de délices, on ne se fait pas prier pour se déshabiller. Et on ressort de là... comme sur... Un nuage ? Oui ! yes 

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya 

    Petit arrêt dans le quartier des Back-Packers où il n’y a presque plus de baroudeurs à ma grande surprise… On se savoure sur le toit terrasse du Via Via, un nouvel appel à la prière qui s’élance dans le ciel. Marc qui ne me croyait pas quand je lui disais que l’Islam est ici envoutant, ne me contredit plus.

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya 

    Puis c'est très vite l'heure du Makam... Ici, le soleil se couche tôt, dès 18h l'obscurité s'installe.

    3 Juillet 2018 – On s’imprègne de l’Indo… de Java… de Jogya

    Je retrouve facilement ma cantine d'il y a huit ans où on se déguste un superbement épicé Bœuf Randang… puis on rentre à l'oustau… doucement imprégnés de Java qui chante encore son Dieu...

    Je m’occupe de réserver notre premier Chouchou d'Amour pour demain avec mon ami Jilan, toujours aussi efficace. Il est l’heure d’aller dormir… mon Homme y court… je reste encore autour de la piscine à vous écrire ma bafouille et à savourer la toute petite fraîcheur d’une nuit magique.

     

     

    « 1er & 2 Juillet 2018 - Nice - Dubaï - Jakarta - Jogyakarta4 Juillet 2018 – Quel plaisir de retrouver ma bonne vieille Jogya ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    5
    michele92
    Vendredi 6 Juillet à 18:02

    On te sent super heureuse de te retrouver là ...et en plus avec ton Homme ! C’est le top. Merci pour tes bafouilles. Mon ordi est un peu lent mais cela marche tout de même, il me faut juste un peu de patience. Bisous

     

    4
    Mercredi 4 Juillet à 19:26

    De jolies retrouvailles alors, super! A te lire, ton bonheur de te retrouver là-bas est palpable.

    Une bien belle première journée après un long voyage... Bonne continuation, bisous Mistouline!

    3
    Lydie T
    Mercredi 4 Juillet à 18:02
    J'adore biz à vous deux
    2
    Thomé Maguy
    Mercredi 4 Juillet à 15:03

    Wouaa!  Quelles belles lignes où l'on ressent tout de suite ton état d'âme Isa, le bonheur de te retrouver enfin dans ton élément. J'ai saisi toute l'intensité de cet attachement profond de ces lieux enchanteurs. Fasse les Dieux te combler et te faire passer un magnifique séjour. Merci pour le partage de ton écrit et ces belles photos.  A bientôt Isa.  :)

     

      • maryse
        Mercredi 4 Juillet à 20:29

        Merci pour ce premier épisode ! comme tu es heureuse ! Toujours de jolies photos qui me font rêver. Je vois que tu récupères mieux et plus rapidement que ton chéri ! encore quelques jours et tout ira bien !  Bonne continuation à vous deux !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :