• 9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    C'est décidé. Aujourd'hui, vacances plage j'oublie TOUT, puis demain, je largue les amarres pour l'île de Penang. Plus grande, plus chargée d'Histoire et de culture. La mer, j'en ai besoin mais je ne suis pas une fadade du fareniente... Quand je voyage, j'ai besoin de découvrir, d'apprendre, d'être émerveillée en mode extase, de bouléguer  de-ci de-là... Bref... comme dans la vie quotidienne ! Je suis très fatigante comme nana... c'est vrai... Mais la Vie, si on veut se la rendre Belle, il faut se lever l'âme et être toujours en quête de merveilleux, sourire aux lèvres...

    Zou ! Comme j'ai Chouchou d'Amour jusqu'à 10 heures, je me dis qu'un petit tour à l'ATM pour prendre un peu de liquide ne serait pas inutile avant le nouveau périple de demain, surtout qu'ici, pas de Money Changers pour mes derniers euros emportés ! Vroum vroum dans le petit matin jusqu'à Pangkok village, dégun sur la route et cette encore fraîcheur qui fait trop du bien ! Le ciel est d'un bleu pétant, le bain de vapeur ne va pas tarder et ça va cogner aujourd'hui. 10 minutes plus tard (pour vous dire combien l'île est petite) j'y suis déjà.

    J'ai toujours un peu l'appréhension quand je suis face à un ATM (distributeur) à l'étranger... 'Faut dire qu'ils me font souvent des misères et toujours dans des moments où on a le plus besoin de liquidité... Je respire, j'enfile ma carte, je choisis la langue Anglaise pour mieux comprendre qu'on me prévient que je vais être taxée par la banque chez qui je retire, merci, je suis au courant, puis je tape mon code, et là, il ne faut pas se tromper :

    1. Withdraw

    2. Savings

    3. J'indique le montant désiré.

    Whaou ! No problemo ! J'ai mes petits sous comme une lettre à la poste, je peux respirer, Zennnnnnnn.

    Chouchou rendu à l'heure, je me décide une petite promenade sur la plage, à cette heure là, il n'y a encore pas grand monde et en plus j'ai l'impression que les touristes locaux sont un peu partis. Je m'aventure vers le côté qui est en dehors du village et c'est trop bon de marcher les pieds dans cette eau si chaude et ce soleil qui déjà "enclume" sur place ! Pas une âme, mes pieds sont les seuls à s'imprimer sur le sable, trop bon... Je zénite à fond en position du yoga même si c'est toujours très difficile pour moi d'accéder à cette méditation dont tout les zénards parlent ! 'Va falloir que je fasse ce voyage en Inde que je me pense depuis si longtemps, et que, dans un Ashram, je me fasse une petite Retraite, histoire d'apprendre les ficelles de cet état qui m'échappe !

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Petite course pour le petit déjeuner très matinal de demain matin

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    puis je me décide une après-midi totale de soleil, de plouf plouf, de manger, de boire... chez Mamma Sita. C'est son éclat de rire, fort, clair et communicatif qui m'a attiré la première fois. Elle est la joie de vivre en personne. Petitonne, rondouillette, toujours le sourire aux lèvres, elle clame en Bahasia et en Anglais que la Vie est belle, courte, et qu'il faut en profiter ! J'aurais pas pu trouver mieux ! C'est mon pendant Malaisien ! A peine arrivée, elle sait déjà, que je n'ai pas grand faim mais qu'il faut que je mange ! Alors, elle décide pour moi, un menu qui n'est pas sur le menu, une petite omelette, des tomates, des mangues et quelques chips aux lentilles qui sont trop bons. Elle a tout compris, j'ai besoin de piter pas de me gaver. Le tout arrive rapidement avec mon jus d'ananas sans que je le demande. Elle me connait déjà par cœur. Il y a des gens qu'on rencontre et qu'on a déjà l'impression d'avoir rencontrés... peut-être dans une autre vie... Je rajoute Mamma Sita à ma longue liste de ces personnes là. Quand elle m'apprend qu'elle s'appelle Louisa... pour moi, elle devient Mamma Sita Louisa.

    Mon repas frugal terminé, elle m'a déjà préparé un transat sous mon arbre préféré, celui qui fait bien de l'ombre parce qu'aujourd'hui, c'est au moins, du 50°C au soleil ! Et je passe mon après-midi à faire des siestons d'un autre monde entrecoupés de plouf plouf rafraîchissants... Pangkok, c'est vraiment le paradis !

    Quand il n'y a pas de clients, Mamma Sita est assise devant ses pinceaux. Elle décore des galets trouvés sur la plage avec des paroles de méditations... Elle m'a expliqué hier qu'il faut longtemps les prononcer pour arriver à zéniter grave... J'ai déjà essayé, ça n'a pas marché ! Je suis désespérément nulle à ce petit jeu de la méditation. 

    Vers 17h je rentre à mon oustau promettant de revenir le soir parce que la cuisine de Mamma Sita, elle est trop top ! Je me rends compte que depuis dix jours, je ne fais que manger ! Même si mon estomac est tout petit, je fais rien que de piter toute la sainte journée... Les douze kilos perdus cette année vont être bien vite rattrapés à ce rythme là. yes

    Il fait si chaud aujourd'hui que tout pègue, on est moite de longue. C'est simple, j'ai l'impression d'être une vraie savonnette ! Je glisse même sur le siège des toilettes en riant comme une fadade toute seule dans ma salle de bains ouverte aux quatre vents... La douche froide s'impose et je devrais y rester mais j'entends déjà les calaos arrivés au galop et c'est trop beau de les voir voler dans le ciel, appelés par je ne sais quel signe de ralliement ! Les singes font également un boucan du diable sautant de toit en toit. Ici, pas besoin de montre, je sais qu'il est déjà 18h.

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Dans les rues, il y a foule, tout le monde est là pour l'arrivée de ces étranges oiseaux. C'est un rituel, tous les soirs à la même heure. Les gens ont le nez en l'air, des enfants aux vieillards, tout le monde est présent.

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Sur la plage, le soleil se couche, moins tôt qu'en Indo mais il se couche quand même à une heure où en Provence on n'allume pas encore les lumières... Mais c'est tant mieux parce qu'aujourd'hui, ce coquin de Matahari a mangé les peaux. Les femmes, peut-être parce qu'il y a moins de monde, se laissent aller aux joies de la baignade. ça rit, ça chante, c'est d'un paisible qu'on voudrait y plonger et ne plus jamais en sortir... Comme un clin d’œil à Bali, je croise l'unique frangipanier des lieux. Je sais que ces fleurs vont faire plaisir à plus d'unes !

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Et je rejoins Mamma Sita, toujours devant ses galets à peindre ou à servir les clients.

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    Ce soir, elle me propose un curry de calamars... J'accepte sans sourciller.

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Je laisse pas un grain de riz dans mon assiette et je regarde la nuit tombée en compagnie de mon éternel ami, le Pineapple Juice bien frais qui va si bien avec le bruit des vagues à marée montante. Ici, le Pastaga n'a pas sa place. Je ne l'ai pas encore sorti et la franche vérité, il ne me manque pas. Je me le garde en réserve pour mes soirées cacahuètes sur Amed ou ailleurs.

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

     

    Mais il est temps de rentrer. Mamma Sita et ses collègues, toutes charmantes, savent que je pars demain matin. On s'embrasse, on se serre dans les bras, on s'échange nos adresses Facebook et derrière ses pinceaux Mamma Sita me sort son petit cadeau d'adieu... 

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi...

    La vie est trop courte pour ne pas se la rendre Belle. Mamma Sita, je t'aime.

     

     

     

     

    « 8 Juillet - Le tour de Pangkor en une journée...10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    9
    eve83
    Lundi 11 Juillet 2016 à 13:01

    Un plaisir de lire ces beaux récits tous les jours. Bonne continuation.

    8
    Vanessa
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 10:27
    Trop bien cette ile. Tu'as eu du bol de tomber dans ce petit resto a la proprio si sympathique. Kel bonheur ce voyage.
    7
    Samedi 9 Juillet 2016 à 21:28

    Quel bonheur de te lire Isa !!! Elle a l'air si gentille Mama Sita, son cadeau est superbe, que de bons souvenirs pour toi !

    Merci pour tes partages toujours très joyeux et pleins de tendresse pour ceux que tu rencontres.

    Belle continuation, bisous et à bientôt.

    6
    Samedi 9 Juillet 2016 à 20:52

    coucou,

    merci pour ce beau compte rendue et superbe images,génial.

    Bonne continuation a toi.

    Bisous.

    5
    Samedi 9 Juillet 2016 à 18:51

    Trop beau, le rêve.... C'est un réel bonheur de voyager avec toi!

    gros bisous Mistouline glasses

    4
    Samedi 9 Juillet 2016 à 18:14
    Qu'est ce que j'aime te lire et je vais venir sur cette île ça a tout du paradis. Bisous
    3
    Michele/Boulogne
    Samedi 9 Juillet 2016 à 17:16

    Bonne nuit et comme  d’habitude...merci pourtours ces belles photos remplies de soleil et de bonheur

     

    2
    Maryse Namaste
    Samedi 9 Juillet 2016 à 17:04

    Encore un superbe recit. On a envie d'y être ! Merci pour la fleur de frangipanier, elle me manque tant ! 

     

     

     

     

     

     

    1
    maryse
    Samedi 9 Juillet 2016 à 16:17

    Qu'il est beau le cadeau de Mama Sita !! c'est une délicate et touchante attention ! merci pour les fleurs de frangipanier ! Bonne nuit !!  

    MARYSE

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :