• 8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Notre nuit dans cette guesthouse à 450 000 roupies la chambre a été correcte. La bonne literie a effacé toutes les courbatures de tous ces kilomètres faits hier sur nos scooters respectifs. On est enfin prêts à savourer les paysages sauvages de toute cette côte au Sud de Jogya. Après un bon petit déjeuner à l'occidentale suivi de quelques plats chauds, nous avons l'estomac bien rempli et la poudre d'escampette qui nous prend à tous les deux. Direction Pantaï Kupkup pas très loin de Pantaï Baron. On enfourche un scoot on quitte notre jolie guest et à nous la liberté.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Quelques kilomètres plus loin, nous voilà arrivés dans un nouveau petit paradis de sable et de roche où les locaux s'amusent de bulles de savon et de cerf-volants.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    La côte est sauvage, la baignade pratiquement impossible mais les paysages sont à couper le souffle...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Un petit îlot nous attire forcément mais en s'y dirigeant, je prends non pas le chemin du joli petit pont mais celui de dessous le pont afin de faire des photos sous un autre angle. Bien entendu, on ne résiste pas à l'appel de l'eau et c'est pieds nus, comme tous les indonésiens qu'on s'amuse avec les vagues qui arrivent de tous côtés.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Les enfants sont dans l'eau seuls ou avec leurs parents, on se sent heureux et totalement en confiance dans cet environnement qui gronde même si je sais par expérience, pour l'avoir vu sur Bali, particulièrement à Tanah Lot qu'il ne faut pas trop s'avancer sur les rochers, ça peut être dangereux. Marc qui n'a pas l'habitude s'avance un peu trop et n'écoute pas mes avertissements de ne pas aller trop loin...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

     

    L'argument des enfants couchés à même les rochers... me laisse à penser que je suis trop prudente et pas assez téméraire...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Et même si mon instinct me dit de rebrousser chemin... j'avance aussi, tout comme mon homme, appareil à la main, à immortaliser ces superbes moments...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Mais soudain, l'eau s'éloigne plus loin pour revenir vers nous de façon gigantesque et brutale. Je sais alors que nous allons être submergés. Marc a juste le temps d'apercevoir La Vague, de trop... et moi, juste le temps de prendre ma dernière photo avec mon super Nikkon...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

     

    J'imagine déjà Marc emporté vers le large alors que je ne le vois déjà plus, j'ai le réflexe de tomber sur les coudes afin de protéger mon appareil que je dresse vers le ciel mais c'est peine perdue, je suis déjà sous l'eau, heureusement renvoyée vers la plage. Quand j'aperçois Marc debout et trempé, je remercie Ganesh de nous avoir épargné le pire... Nous sortons de l'eau, trempés comme des souches et faisant l'état sommaire de nos corps et de nos petites affaires. Marc a pris un coup à la cuisse mais c'est moi qui ai le plus de petites plaies sur les genoux et les avant-bras... Quant à nos affaires elles sont aussi trempées que nous...

    Nos papiers photocopiés, nos permis internationaux, notre argent, mes batteries, mes disquettes, mon téléphone et surtout mon Nikon. Le téléphone est étanche, il a l'air de fonctionner mais mon gros pépère de travail ne donne plus signe de vie. Je suis anéantie, sans voix, abasourdie... Jamais en tant d'années de voyages, je ne me suis retrouvée dans une telle situation. Jamais je ne commets d'imprudences... je suis en colère après moi. Marc est en colère après lui. 

    Nous essayons mutuellement mais difficilement de nous remonter le moral. Marc est persuadé qu'il suffit que mon appareil sèche pour qu'il reprenne vie, je sais au fond de moi qu'il n'en est rien. Mais ce n'est pas le moment d'y penser. La première chose à faire est de se rentrer et de sécher au soleil tout ce qui peut-être sauvé. C'est silencieux et tristes que l'on rentre à l'oustau. On étale tout ce qu'on peut autour de nous, on jette tout ce qui n'est plus possible de garder.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

     

    Puis on sort la pharmacie et on se soigne comme on peut. Après ma chute d'hier je ne ressemble plus à rien. Mes cuisses et mes jambes sont pleine de bleus qui sortent doucement mais surement...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

     

    Après une bonne douche, un bon café, une bonne cigarette, on fait l'état des lieux et on décide de ne pas gâcher l'après-midi qui nous reste ici. Par contre, il est évident que je ne peux travailler sans matériel. On rentre donc demain sur Jogya afin de trouver à remplacer mon Nikon. J'appelle immédiatement mon amie Catherine sur Java et lui explique la situation. Elle va m'envoyer des adresses de magasins où peut-être nous trouverons quelque chose. C'est décidé, réglé, il ne sert à rien de se lamenter. Par contre, je préviens mon homme qu'il ne faut plus ne pas m'écouter quand je dis certaines choses. Je connais bien ce pays et ses dangers, il ne les connait pas. Je sais combien la route et le voyage peuvent devenir difficiles si on n'anticipe pas les choses, si on ne se protège pas. Nous avons deux mois de route devant nous, des centaines de kilomètres en totale autonomie, sans filet, sans sécurité, on ne peut pas se permettre d'agir comme si nous étions chez nous. Tout, nous est inconnu, nous devons jeter aux orties nos certitudes, nous devons lâcher prise sur tout et redevenir des enfants qui apprennent... Je pense qu'il a bien compris le message et touché du doigt la différence entre vacances et voyages... enfin !

    On remonte donc sur notre scooter, un peu fourbus, plein de douleurs et nous continuons le programme prévu avant la catastrophe.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Heureusement que je prends toujours plusieurs appareils pour palier à ce genre de situation mais mon Nikon me manque à chacune de mes nouvelles photos...

    Nous débarquons de plage en plage, toujours en admiration devant cette côté creusée par les vagues et le vent que nous connaissons que trop bien à présent.

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Des centaines de milliers de personnes ont débarqué depuis vendredi... Nous sommes toujours les seuls blancs mais les touristes locaux sont bien là pour le week-end... Je remarque tristement que les voiles sont de plus en plus présents... Catherine dit que c'est un phénomène de mode... j'avoue que je suis perplexe... surtout quand ça concerne les enfants...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    Sur Pantaï Drini, nous nous installons au soleil. Marc se repose sur le sable, je crapahute sur les rochers. Je fais ma bazarette avec tout le monde et le jeu des selfies ne s'arrête jamais. 

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    On reste longtemps... je crois qu'on a besoin de se poser et de réaliser tout ce qui c'est passé ce matin. Lorsqu'on remonte sur notre Chouchou d'Amour, on remercie les Dieux de nous avoir secoués mais pas trop ! yes

    Mais si nous sommes pressés de rentrer... ce n'est pas la peine d'y compter ! Dès que Matahari fait signe d'aller se coucher, des centaines de bus se remplissent de milliers de gens qui rentrent sur Jogya ! Nous n'avions pas prévu des heures de bouchons !!!! Nous réalisons que cette Côte est une sorte de Saint Tropez pour tous les locaux d'ici. Et nous passons des heures, scooter contre scooter contre voiture contre bus contre camion, à avancer à l'allure d'escargots jusqu'à notre guest ! 

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

    8 Juillet 2018 - Le Tsunami...

     

    C'est pas des vacances... Et non ! C'est du Voyage ! yes

     

    « 7 Juillet 2018 - On va dormir sur la plage !9 Juillet 2018 - Journée de fadas à Jogya »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    12
    Gibee
    Mardi 10 Juillet à 22:47
    Gibee
    Heureusement ça se termine quand-même bien, le reste c'est ennuyeux mais c'est du matériel...j'ai déjà vu cet îlot à la télé j'en suis certain
    À bientôt
    11
    Crochard nathalie
    Lundi 9 Juillet à 23:20
    Aie !!! Aie !!!
    L'appareil c'est fâcheux mais vous c'est bien plus important...
    Elles sont malgré tout très belles tes photos.
    Faites attention à vous. Bises.
    10
    Mumu13
    Lundi 9 Juillet à 22:55
    Belles photos certes mais attention à vous. Je vous embrasse fort.
    9
    nadia
    Lundi 9 Juillet à 22:34

    Punaise ! il faut être très prudents dans ces contrées, plus de peur que de mal ! prenez soin de vous et le matériel se remplace ;) gros bisous

     

    8
    Cri
    Lundi 9 Juillet à 21:32
    Mon dieu quelle aventure !!! Le Nikon c’est galère mais materiel après tout ! Le principal c’est vous deux ! Heureusement plus de peur que de mal ! Un petit avertissement de Ganeschou
    7
    Nessie Desiles
    Lundi 9 Juillet à 20:55
    Chui épuisée rien qu en me mettant à votre place. Faut vraiment avoir le moral. Bon courage. Toutes mes pensées sont avec vous.
    6
    Lydie T
    Lundi 9 Juillet à 19:55
    Que de péripéties gros bisous à vous deux
    5
    Lundi 9 Juillet à 18:53

    Bon, tout va bien à part les bobos qu'il faut soigner. Dommage pour l'APN mais vous êtes là et c'est bien l'essentiel.

    Faites bien attention tous les deux  !!!!! isa, tu vas vite trouver un autre Nikon pour continuer à nous faire rêver avec tes photos mais..................................soyez prudents tous les deux !

    Bonne fin de journée ou bonne nuit. Bises à bientôt.

    4
    maryse
    Lundi 9 Juillet à 18:43

    oh que d'émotions ! effectivement vous avez évité le pire ! j'espère que vous pourrez récupérer vos affaires après séchage. Soigne bien tes jambes. Que de monde sur la route !  Tes photos sont toujours  très belles et c'est un bonheur de les découvrir chaque jour. Reposez vous bien et bonne continuation pour la suite de votre périple !!  Budusaranaï !! 

     

    3
    Thomé Maguy
    Lundi 9 Juillet à 18:41

    Et ben !....Plus de peur que de mal. Le principal c'est que vs alliez bien Isa! Oui, faut rester sur ses gardes, et avoir l'œil sur tout. Pauvres petits genoux, des griffures ...et tu auras de jolis bleus, des médaillons.... Allez vaï, bientôt on n'y verra plus rien. Le tout c'est que tu n'aies pas mal.

    En tout cas tes photos sont époustouflantes et bien réussies ! Que c'est beau! Et cette lumière extraordinaire ! Un régal des yeux. J'espère que tu as pu récupérer tes papiers en assez bon état, une fois séchés. Bonne continuation les z'Ami(e)s !

     Un bon repos.  A demain.

    2
    michele92
    Lundi 9 Juillet à 18:32

    l’essentiel est que vous  ne soyez pas trop amochés et à 2, on encaisse mieux . J’espère que tu trouveras vite un remplaçant pour ton appareil. Mais n’as tu pas eu déjà des soucis une année pendant l’un de tes voyages, fait pendant tes vacances?...Bisous et bon courage

    1
    Iza
    Lundi 9 Juillet à 18:07
    Sacrée aventure ! Bon ca fini bien tant mieux ! Ondes positives à gogo pour vous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :