• 3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Couchée tôt... levée tôt ! Un sommeil réparateur dans un lit qui, je sais pas comme il fait, épouse tout bien, les formes de mon corps ! Quand on y rentre, on a du mal à en sortir ! Mais j'ai trop hâte de vroum vroumer à nouveau sur mon nouveau Chouchou d'Amour qui se nomme "Beat"... On ne rigole pas ! Je sais déjà que j'ai des connaissances à moi, qui vont partir dans un gros délire ! Stop, girls ! La prononciation en Anglais n'a rien à voir avec les significations Françaises !

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Le petit déjeuner au Tiga est tout comme je me l'aime. A 7h, j'ai la jolie jeune fille Rose qui ne parle pas Anglais mais qui comprend TOUT, rien qu'avec l’intonation de la voix, le sourire et les gestes. Café noir sans sucre ni lait qu'on se prépare soit même pendant qu'elle nous fait sauter des crêpes à ce qu'on veut, sans oublier la généreuse assiette de fruits qui fait qu'on traînasse bien une petite heure ! Mais c'est trop bon de partir le petit ventre plein.

    Vers 8h, je suis déjà sur mon nouveau Chouchou d'Amour et je tire directement vers ces belles rizières que j'ai vues hier. Ne pas en voir du tout en Malaisie m'a beaucoup attristé. Elles me manquent de trop, c'est donc vers Elles que je me tourne en premier et non pas vers la mer.

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Je gare Chouchou sur le bord de route et me prend ces petits chemins qui encerclent ces jolis miroirs naturels. Je me souviens de mes premières balades au milieu d'Elles sur Bali, tout autour de Tanah Lot... Je les aime parce qu'il y règne toujours un calme, une sérénité, une zénitude qu'on en ressort toujours plus léger... Après ma longue journée d'hier, j'ai besoin de vert et de petits chapeaux pointus !

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Comme d'hab', je me perds, me retrouve et me re-perds mais c'est pas grave dégun m'attend et j'ai décidé aujourd'hui de me laisser porter par mes pieds ou mes deux roues toute la sainte journée ! Cette fois-ci, pas de mésaventure à me retrouver les quatre fers en l'air entre les grains de riz, 'faut dire que j'ai mis mes lounettes ! De joyeux "Hello" m'accompagnent toujours et je vous parle pas des sourires dont je me gorge après ces dernières semaines moins plaisantes...

    Petit passage à la pompa Benzine chez un petit vendeur des bords de route. 8000 rps une bouteille, soit 0,59 cents d'euro... ça fait toujours autant rêver... ! 

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Et me voilà partie vers la mer que j'entends gronder de loin. C'est marée haute et on voit qu'elle monte très haut cette mer ! De plus en plus haut puisque les bateaux et les gargotes ont les pieds dans l'eau...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Une classe de filles qui jouent au volley sur le sable m'entoure très rapidement. Les Indonésiens aiment à se faire photographier. Et mon nouveau jouet les intrigue beaucoup. Toutes ont leur téléphone portable et on passe un bon moment à se faire des Selfies dans un bazar pas possible que je me demande bien où est leur professeur et on termine par la grande photo de classe qui les fait toutes rire aux éclats que c'est trop bon !

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Il règne ici une ambiance bon enfant, à la bonne franquette, sans prise de tête sur rrrrien ! Tout ce que j'aime... Boun Diou que ça fait du bien... que j'arrête pas de me penser dans ma tête enfin en mode "lâcher prise"...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Tout au bout de cette immense plage, se trouve le National Pangandaran Park. Pangandaran se termine par une presqu'île occupée par la réserve.

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    J'ai l'intention d'aller le visiter après-demain et il me faut savoir combien va me coûter l'entrée. On peut pas le rater, la plage s'arrête sur terre comme en mer et on doit passer à la cabane à pagare, soit 125 000 rps pour la journée (9€). Tout est très bien expliqué, des guides sont là pour nous montrer le plan de la réserve et nous donner des conseils. C'est réglé, j'y passerai ma dernière journée.

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Et comme la mer, attire la mer, je me retrouve de l'autre côté de cette étroite bande de terre qu'occupe la ville. Là, j'y trouve non pas un port mais un lieu de stationnement à bateaux. ça rentre, ça sort, ça sent la pescaille que c'est trop bon.

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Je m'y arrête bien entendu, histoire de faire ma bazarette avec les pêcheurs et voir ce qu'ils ramènent dans leurs filets. Que ça fait du bien, de regarder quelqu'un, de rencontrer son sourire et de parler simplement de tout et de rien... 

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Tout du long de cette grande et longue promenade en bord de mer, bateaux, guinguettes et chapeaux pointus se mêlent et s’entremêlent. Bien entendu, il est à peine le milieu de la matinée et ça petit déjeune ou déjeune déjà... En fait, j'en sais trop rien puisqu’ici les woks et marmites sont toujours en action ! 

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Vroum vroum et je suis déjà de l'autre côté de cette large baie. Là, la mer est arrêtée par de gros rochers noirs où les vagues viennent se casser à grand fracas. C'est vraiment très beau... paisible et calme. Quelques hôtels, vides, regardent ce spectacle mais l'endroit est plutôt désert et j'adore...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Bien décidée à explorer tous les coins et recoins de cette bande de terre, je m'engage dans des chemins de traverse que Chouchou semble apprécier. Là, 'faut dire la vérité, je me perds plus d'une fois parce que ça fait rien que de tourner comme dans un labyrinthe et c'est pas pour arranger mon sens de l'orientation mais m'en fouti ! C'est trop bon de se perdre surtout quand on croise des gens adorables qui vous sourient, vous demandent comment ça va, où qu'on va, qui vous racontent leur vie et écoutent la votre...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Ce coin-ci de la presqu'île est cafi de plans d'eau où se reflètent les cocotiers, les bananiers,... Les maisons sont toutes jolies, décorées avec goût. De la maison en bois à la concrete house comme on dit, il n'y a pas une erreur dans le décor.

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Perdue, retrouvée et re-perdue, je regagne doucement l'autre côté de ce banc de terre que je commence à bien connaître à force de tourne-vire. Bordée d'un côté par des hôtels ou guesthouses, boutiques à touristes, ATM et autres nécessités... bordée de l'autre, par les guinguettes pieds dans l'eau, elle s'épuise doucement jusqu'à devenir une simple route de bord de mer à la plage sauvage et libre de toutes constructions. Je la préfère ainsi la plage de Pangandaran... J'y trouve même des vaches comme sur les plages de Tanah Lot sur Bali...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Mais si les températures s'étaient rafraîchies à mon arrivée, la chaleur reprend de la puissance et le soleil crame d'une force que c'est rien de le dire. Zou ! Y'a pas à tortiller, 'faut sortir la crème et enturbaner tout ça sinon je vais encore avoir le front et le nez qui pèlent, comme chaque année !

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Les gens d'ici rigolent et on rigole ensemble de me voir si costumée ridicule ! Mais c'est ça ou je reviens façon puzzle indien, bronzée à trous, rouge et noire.

    La soif s'invite également et j'ai tendance à oublier de boire et aussi de manger quand l'appareil photos crépitent de plaisir... Faire une pause me dicte la raison et j'ai de la chance ! Sur cette plage qui devient totalement déserte, il se construit trois quatre restaurants de plage et bientôt, c'est certain, viendront des hôtels sous mes cocotiers qui me font bien de l'ombre... Il en va ainsi de tous les coins jolis... L'humain a horreur du vide même s'il est très beau.

    Je m'arrête donc dans l'un de ces nouveaux restaurants et suis accueillie par une rigolote ! Elle m'interpelle haut et fort parce qu'elle a trop peur que j'aille me boire un coup chez la concurrence ! Vu la désertitude de l'endroit... les clients doivent se faire rare. C'est donc vers elle que je me tourne puisqu'elle, au moins, ne dort pas comme tous les autres sur la plage. Très vite, elle me fait sa bazarette avec simplement deux ou trois mots d'Anglais et google traduction sur le portable. Elle est Balinaise mais depuis des années installée sur Java. A la question "Mais où est ton mari ?" ma réponse la fait éclater de rire. Single woman, Single mum, elle adore les "Single" (célibataires) parce qu'elle fait partie elle aussi de ce groupe qui grossit de plus en plus au fil des décennies et dans tous les pays ! A la question de mon âge, elle éclate encore de rire ! Single Single qu'elle semble dire à son collègue qui plante des cocotiers sur la plage. L'homme en question doit avoir le même âge que moi parce qu'il rapplique aussi sec laissant tomber sa pelle et sa bêche. Je vous dis pas le jeu de séduction gros comme une maison qui commence. Je manque m'étouffer plus d'une fois en sirotant mon coca mais c'est tellement amusant, joyeux et simple. Comme à chaque fois, la petite heure passée ensemble, on se fait la photo souvenir et on s'échange nos adresses Facebook. Je vais revenir en Provence avec un moulon de nouveaux collègues ! yes

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

      

    Les bords de mer de Pangandaran n'ayant presque plus de secrets pour moi, je prends la direction des terres. Là aussi, c'est un pur régal ! Entre les rizières, les étangs et la montagnette au loin, c'est trop beau.

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    C'est la sortie des écoles, les enfants m'accompagnent tous de joyeux "Hello", m'entourent dès que je stoppe sur le bord de route ou que je m'engage à pied quelque part. Sentiment de bonheur total, de sécurité et d'amour dans un écrin de bleu et vert comme je les aime. C'est pour trouver toutes ces beautés que je fais des milliers de kilomètres... Je me moque comme de l'an quarante du confort ou des choses à ramener... c'est dans mon cœur et dans mes yeux que je ramène mes souvenirs...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Toutes à mes pensées devant ce monde qui j'espère ne changera pas... j'ai soudain l'impression d'être sur Bali... car j'entends... une musique de Gamelan ou du moins quelque chose qui lui ressemble ! Mais je suis sur Java et la curiosité m'emporte à suivre les notes de musique. Je ne suis pas déçue ! Un bord de route, un moulon de scooters garés à la one again fly et toute une foule qui part vers les cocotiers. Je fais de même, repérant bien où je gare mon BEAT ! J'ai le chic pour mettre des heures à le retrouver vu que j'en change souvent !

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Pourquoi ai-je comme qui dirait l'impression que Ganeshou revient un chouïa me guider !? La chance est à nouveau avec moi ! Je tombe sur un spectacle comme je n'en ai jamais vu. Je suis immédiatement alpaguée par la troupe qui m'interpelle haut et fort d'un "Where do you come from ?" relayé par deux trois haut parleurs ! (je posterai les films quand je rentrerai, c'est trop bon !). Ils jouent ou plutôt miment des scènes de luttes, de guerres, les Dieux s'en mêlent, des clowns font rire les enfants qui ont le sourire jusqu'aux oreilles et qui sont très attentifs de tout. Une chanteuse à la voix de miel et tout un orchestre rythment l'ensemble très bon enfant. Mon ami Pierre aurait apprécié ce spectacle ! C'est superbe. Je m'installe et assiste à toute la représentation. Je suis la seule occidentale et ils sont tous très fiers que je prenne le temps de rester jusqu'à la fin. Pour moi, c'est un honneur...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    ça se termine par une espèce de transe des uns et des autres... et puis tout le monde s'éparpille sous les cocotiers... le spectacle est terminé ! Simple comme bonjour ! 

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    MA GNI FI QUE !

    Que du bonheur !

    C'est toute comblée-heureuse que je regagne le Mini Tiga mais là encore, j'ai une chance à la Ganeshou again ! Je tombe sur un spectacle d'un autre genre... que je comprends pas tout de suite !

    Un autre attroupement de scooters me met la puce à l'oreille... Qu'es aco ? Je gare Chouchou et me retrouve au milieu d'un moulon d'hommes et de... pigeons ! J'ai beau demandé de quoi il s'agit, dégun parle Anglais. Alors je m'installe, allume une cigarette, en offre beaucoup autour de moi et j'observe.

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    ça a l'air d'être un jeu... On lâche un pigeon que je suppose mâle. On agite une femelle pigeon et voilà le mâle qui rapplique pour... la monter !? ... En fait, j'en sais trop rien mais c'est plutôt brutal la collision et pas tendre du tout ! Pendant que j'observe avec attention cette nouvelle attraction, on est allé me chercher un traducteur ! Elle est pas belle la vie !? On m'explique alors qu'il va y avoir une compétition prochaine et que le winner sera celui qui rejoint le plus rapidement sa femelle... Un truc du genre, j'ai pas tout compris, je l'avoue ! 

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    Quand je regarde l'heure... je me dis qu'il y a des journées qui ne devraient jamais se terminer... Le soleil va bientôt se coucher et la plage m'appellent avec ses jeux de lumières et ses rendez-vous habituels... Les vendeurs de ballons et de beach-foods, les chevaux qui promènent les minots, ... tout un rituel qui se répète à chaque fois que Matahari s'en va éclairer l'autre côté du monde. 

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

    Rentrée à l'oustau, je rencontre enfin M Gepeto comme l'appelle Catherine. Celui qui décore tout dans cette guesthouse, qui parle avec les mains que je comprends tout et qui a des idées qui fusent dans tous les sens. Un personnage, deux personnages et Facebook qui fait bien les choses et qui rassemblent ceux qui doivent se rencontrer. Merci à vous deux. Ne changez rien !

     

    3 Août - Pangandaran jalan jalan... vroum vroum...

     

    ***

     

    ***

     

     

     

     

     

     

    « 2 Août - Bandung Pangandaran... six heures de voiture mais c'est trop beau !4 Août- Green Canyon and Green Coral... c'est pas pareil ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    10
    Vendredi 5 Août 2016 à 16:01

    Coucou Isabelle,

    Génial ta jolie ballade et que de belles découvertes dans ce reportage, super.

    Belle fin de semaine.

    Bisous.

    9
    Vendredi 5 Août 2016 à 15:36

    Tu as assisté à 2 nouvelles manifestations sans être au courant. Tu as apprécié et moi aussi grâce à toi. Les jeunes femmes de tes photos sont très belles.

    Bonne continuation Isa et continue de nous faire rêver. Bises à toi.

    8
    maguy thomé
    Vendredi 5 Août 2016 à 14:49

    Je te sens tellement mieux, comme un poisson dans l'eau et tant mieux. Joli ce collier de coquillages....

    Quand les gens sont accueillants et aimables, on se sent à l'aise, et plus heureux, le cœur en fête!

    Merci pour ces belles photos de rizières et tout ce que tu partages avec nous Isa. bisous.

     

    7
    Nadia - PDB
    Vendredi 5 Août 2016 à 00:13

    J'aurais aimé passer cette journée de découvertes avec toi ! profites en bien, certains lieux sont encore empreints de gentillesse, de partage et de joie de vivre ! c'est trop bon d'aller à leurs rencontre...et ça reconcilie avec le genre humain ;) 

     

    6
    Nicole BILLOIR
    Jeudi 4 Août 2016 à 18:44

    Là ça y est : tu es chez toi ! Profites bien car ici, les gens deviennent de moins en moins communicatifs !

    Merci de nous remonter le moral avec tes belles photos ! Ca fait rêver ! Bisous !

    5
    vanessa
    Jeudi 4 Août 2016 à 18:27
    Les rizières tu as le dessus en camargue lol. Superbes paysages, et jolie plage, tu t'es baignée ? profites bien ma belle on te sent comme un poisson dans l'eau bisous
      • Mistouline
        Jeudi 4 Août 2016 à 18:38

        Pourquoi crois-tu que j'y suis si souvent, en Camargue !!?? smile 

    4
    MARYSE
    Jeudi 4 Août 2016 à 18:18

    Quel bel épisode !!  plein de belles photos qui me font rêver - c'est un grand changement par rapport à ce que tu as connu les semaines passées. De jolis sourires, des couleurs, des rassemblements festifs ! magnifique. Et puis tu es bien logée et nourrie - le bonheur !! Bonne continuation ! je t'embrasse

    MARYSE

     

    3
    Michele/Boulogne
    Jeudi 4 Août 2016 à 17:38

    quel bonheur que de t’accompagner toute cette journée bien remplie, et au moins tu es heureuse de pouvoir rencontrer des gens joyeux et gentils. Bonne continuation ma Belle. Bisous

    2
    Jeudi 4 Août 2016 à 17:30

    ça fait rêver :)

    Bonne continuation

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :