• 29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Ça y est... Nous y sommes... Dernier jour en Indonésie, dernier jour sur Bali, sur Kuta... Je le consacre toujours à l'achat de petits cadeaux (oleh oleh) pour mes proches, sous un soleil toujours radieux... Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui... Décidément cette année, la météo a comme un pèt au casque ! Quand on pense que dans ma Provence, il fait 30°C en ce moment... et que je suis entre Equateur et Tropique vêtue d'un pull !!! C'est pas dingue !? 

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Marc dort encore, je déjeune dans le calme d'une Kuta endormie... Le Bali Sari est vide, nous sommes deux couples seulement à encore séjourner ici... et notre petite rue sommeille de tout son saoul.

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Je me dis que pour ce dernier jour, Bali ne m'offre encore qu'une envie, celle de rentrer chez nous... Ketut m'a fait ses adieux hier soir, Wayan vient me tenir compagnie... Il s'inquiète. Le business n'est pas bon, les touristes sont moins présents... peut-être ont-ils peur d'une possible éruption d'Agung et des tremblements de terre sur Lombok, trop proche... L'ambiance est donc morose en ce matin bien humide et frais... Mais il faut que je me bouge...

    Parmi les décevantes découvertes de cette année, j'ai pu constater lors de notre arrivée il y a un mois que le Hardys Kuta Center est totalement à l'abandon après son ouverture d'il y a à peine deux ans... Comme quoi tout change très vite sur cette petite île ! Trois étages de petits cadeaux à petits prix, regroupant tout l'artisanat de Bali... C'était génial ! On y trouvait les mêmes articles qu'en boutiques à trois fois moins cher !

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

     

     

    Marco m'a suggéré d'aller voir dans le Krisna Center supposé remplacer le Hardys... Il est presque à l'entrée de l'Aéroport et j'avoue que j'ai la flemme de m'engager dans la circulation avec un temps qui va certainement tourner à la pluie ! 

    Mais je laisse mon homme à son petit déjeuner, enfile mon casque et enfourche Chouchou pour une dernière chevauchée dans la ville folle... Et ça ne loupe pas ! Je suis presque immédiatement dans une circulation terrible... Même en scooter, ça devient pénible de se déplacer. Le slalom entre les véhicules commence et il me faut presque 45 minutes pour arriver enfin à ce fameux magasin.

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Il est trois fois moins grand que Hardys et il y a déjà foule... Les bus de tourisme d'un côté, les voitures avec chauffeur de l'autre... Chez Hardys, y'avait que des scooters...

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

     

    D'entrée, je sais que ça va être pénible ! Beaucoup de chinois hurleurs sont déjà dans la place, les rayons sont étroits et mal organisés. ça va être la foire d'empoigne... Peu de pierre, peu de bois, l'artisanat Balinais est mal représenté, on se croirait dans une Farfouille... Et force est de constater que les prix ne sont pas si intéressants que ça ! Après négociations dans un Pasar, on s'en sort beaucoup mieux... Et je vous parle même pas de la qualité ! On dirait que tout a été fait en Chine ou à Taïwan... J'achète quelques porte clés, histoire de dire que je ne suis pas venue pour rien... et je m'empresse de quitter les lieux. Mais, la pluie que je redoutais s'est invitée et il fait de plus en plus frais ! Vraiment pas Bagus, de faire ses dernière emplettes sous un temps de fin d'été qui bascule vers l'Automne... J'attends donc une accalmie tout en décidant de rentrer sur Kuta et de faire mes achats dans la Jalan Art Market... Au moins là, je pourrai négocier les prix et je connais deux magasins de bijoux fantaisie très abordables. Je croise les doigts pour qu'ils soient toujours là !

    Mais comme l'heure tourne et que la pluie ne veut pas cesser... je prends tout de même la route. Mais j'ai pas fait 100 mètres que la pluie redouble, je suis trempée, j'ai froid et mes lunettes n'ont pas d’essuie-glaces ! J'imagine sans peine ce que doit être la saison des pluies ! Je m'arrête sur le parking d'un Indomarket... 

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    J'en profite pour faire mes petits achats perso, Bintang, épices, sauce Pédas et Beng Beng pour mon Mistoulin qui en raffolait quand il était tout minot...

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Mais quand je ressors, la pluie est encore plus violente ! Qué misère ! J'ai vraiment pas de chance... Il est déjà presque midi et j'ai rien dans mon caddie ! J'allume une cigarette, m'assoie par terre non loin d'une sortie de climatisation... ça va me sécher un peu que je me dis avec humour. Un vieux monsieur s'installe à côté de moi... il regarde ma cigarette sans un mot. Je lui en offre une, lui allume et tous deux, nous regardons la pluie tombée... avec fatalité.

    Il n'est pas très propre et ne sent pas bien bon... Je repense à ce énième constat de cette année bien particulière... c'est la première fois que sur Bali, je vois autant de sans abris dormir par terre dans les rues de Kuta mais aussi d'Ubud... Certains Balinais se sont beaucoup enrichis avec le Tourisme... mais d'autres semblent avoir sombré dans une misère qui n'existait pas autant avant... Les écarts seraient-ils devenus de plus en plus grands, trop grands... ?

    Lorsque je lève le nez, nos cigarettes se sont envolées en fumée... et un peu de soleil semble percer le ciel plombé. Avant de me lever, je plonge la main dans mon sac plein de billets prévus pour mes achats et en serrant les mains du vieil homme comme pour mettre un terme à ce joli moment partagé, je lui laisse un billet bleu tout neuf. Pas un merci ne sort de sa bouche simplement une grosse humidité dans ses yeux qui plongent dans les miens et qui me fait monter les larmes derrière mes lunettes déjà bien mouillées. Mon Dieu que cette année est bizarre... Je ne cesse de le penser, de le répéter à Marc... Les Dieux sont en colère et ce n'est pas qu'une simple expression. Je le ressens au plus profond de moi. Il règne ici un malaise perceptible à tous ceux qui ont une sensibilité exacerbée, à tous ceux et celles qui ont l'Amour de Bali presque fusionnel...

    La circulation qui s'était arrêtée reprend avec le soleil revenu. Je fonce vers le Pasar, me gare pratiquement devant mes deux magasins de bijoux fantaisie. Je sors toujours de là avec de nombreux achats, il y a énormément de choix, c'est toujours très joli et à des prix plus que corrects. Mais en faisant les rayons, je constate qu'il y a beaucoup moins d'originalité que les années précédente et que les prix ne sont plus affichés. Je suis obligée de m'adresser à la vendeuse qui me suit comme une arapède depuis que je suis rentrée. Elle est voilée, ce n'est pas une Balinaise. Toutes les vendeuses sont voilées et le patron qui donne les prix n'est pas un Balinais non plus. Je ne trouve rien et me rends au deuxième magasin, pratiquement à côté. Là, même constat. Mes jolies Balinaises en sarong ont été remplacées par des Javanaises voilées de la tête aux pieds et les prix sont totalement exagérées. Je ressors encore bredouille.

    Attention à ne pas interpréter mes constats ! Je suis une Humaniste, respectueuse de tous les Hommes et de toutes les religions possibles et imaginables. L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde et le voile, ici, ne m'a jamais dérangé comme il peut parfois me déranger en France, surtout dans ma Provence tolérante, asphyxiée aujourd'hui par un Radicalisme musulman insidieux qui sévit depuis des années... L'Islam d'ici m'a toujours fait rêver, la tolérance inter-religieuse toujours constatée ici m'a toujours émerveillé, que ce soit sur Sumatra, Java, Sulawesi, Flores, Lombok, .... mais, quand je viens sur Bali, c'est l'Hindouisme que je viens rechercher. Je suis hindouiste. Et, je n'ai jamais vu dans les magasins de souvenirs de Kuta, ce nombre incalculable de voiles et de robes pour musulmanes que je vois aujourd'hui !

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Me reviennent en mémoire les paroles sages de mon ami Taruna sur l'invasion Javanaise de Bali... Me reviennent en mémoire les écrits de mon ami Nyoman sur Ubud qui ne peut plus supporter les investisseurs Javanais sur sa ville... Mais que se passe-t-il donc sur mon île des Dieux !? Les Dieux sont en colère. L'équilibre fragile très perceptible ici semble avoir été rompu... 

    Un peu confuse dans mes pensées, je rentre dans le Pasar... Après négociations mêlées aux rires, j'en ressors avec quelques achats. Je rejoins mon homme qui commence à s'inquiéter et on va se manger un bout dans notre petite rue. Je lui raconte mes constats... tristes pour moi... Incompréhensibles pour moi... En levant les yeux sur une affiche qu'on peut voir partout sur Bali...

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    ... je me dis que cette phrase illustre très bien ce que j'ai pu constater depuis un mois... L'amusement des touristes est ici et aujourd'hui bien plus important que la Prière et le spirituel...

    Mon homme a pitié de moi et se propose de m'accompagner pour mes derniers achats. Lui qui déteste les magasins encore plus que moi... Le temps se gâte à nouveau, aux couleurs de mes déceptions... Mais à deux et même sous la pluie, on termine cette journée du mieux qu'on peut et chargés de plein de petites choses pour nos amis et familles.

    Dernier moment en scooter... On fait le plein pour rendre à Ketut ce dernier Chouchou d'Amour...

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

     

    Sur le chemin du retour, collé à mon homme parce que j'ai froid... je sais, au plus profond de moi, que je ne reviendrai pas. En regardant les rues défiler devant mes yeux, je m'imprègne de ces dernières images comme pour les garder précieusement pour toujours.

    Et, quand on arrive sur la Jalan Pantaï, le ciel plombé me fait comme un sursaut... Matahari semble vouloir me dire Adieu lui aussi, en m'offrant ce dernier sublime coucher de soleil.

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    C'est comme si ma décision prise, Bali, voulait m'offrir comme un dernier cadeau d'Adieu... son plus beau.

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

    Cachée derrière mon homme... l'émotion est forte et je ne peux plus garder ces larmes qui me montent depuis tant de semaines... Avec elles, c'est le deuil de mon havre de paix que je suis en train de faire. Je sais qu'il va être difficile pour moi de vivre, comme amputée d'une partie de moi qui m'attendait toujours ici...

    J'ai toujours dit que je terminerais ma Vie ici... C'était le seul lieu sur cette planète où je me sentais si en harmonie avec moi même et mon environnement... Il va falloir que je tourne la page et que je reprenne la route, à deux, vers un ailleurs que Ganeshou tente désespérément de me faire entrevoir... Mon bonheur est ailleurs et ce n'est qu'en cet instant précis, que je comprends le pourquoi de tant d'acharnements sur nous depuis deux mois. Beaucoup diront que c'est la Malchance... si vous voulez... Je n'y crois pas une seconde ! Pour cesser d'aimer quand on a tant aimé, il faut y mettre beaucoup d'acharnement... Ganeshou s'est acharné sur nous mais je sais quand je le croise au coin des rues, qu'il a accompli chez moi, ce qui devait être.

    OM GAM Ganapataye namaha

    29 Août 2018 - Oleh Oleh sous la pluie !

     

    « 28 Août 2018 - Mais où sont les vaches de Bukit !?30 Août 2018 - Deux jours de voyage... et retour à l'Oustau. »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    12
    marie
    Dimanche 2 Septembre à 23:10
    marie
    une bien triste journée mais dis toi que Ganesh à d'autres projets pour toi...merci pour ces deux mois passés en votre compagnie, bon retour dans notre Provence chérie gros bisous
    11
    marie
    Dimanche 2 Septembre à 23:10
    marie
    une bien triste journée mais dis toi que Ganesh à d'autres projets pour toi...merci pour ces deux mois passés en votre compagnie, bon retour dans notre Provence chérie gros bisous
    10
    marie
    Dimanche 2 Septembre à 23:10
    marie
    une bien triste journée mais dis toi que Ganesh à d'autres projets pour toi...merci pour ces deux mois passés en votre compagnie, bon retour dans notre Provence chérie gros bisous
    9
    marie
    Dimanche 2 Septembre à 23:10
    marie
    une bien triste journée mais dis toi que Ganesh à d'autres projets pour toi...merci pour ces deux mois passés en votre compagnie, bon retour dans notre Provence chérie gros bisous
    8
    Iza
    Dimanche 2 Septembre à 17:42
    Triste.....
    7
    Maguy
    Dimanche 2 Septembre à 15:15

    Que ce mantra de dernière ligne t'aide dans tes projets d'avenir et t'apporte ce que tu désires, Isa.

    Ben oui, Ganesh a d'autres projets pour toi. Nous l'avons compris ensemble, d'autres portes se préparent,  s'ouvriront

    sous de meilleurs auspices et pour le meilleur.

    C'est triste de constater la dégradation de ces lieux enchanteurs, et de ces pauvres gens. Adieu Bali.

     

    6
    Arielle
    Dimanche 2 Septembre à 15:07
    Et voilà que maintenant mes yeux coulent ! Quelqu'un est entré dans ta vie, il n'y a pas de hasard, et c'est déjà ça...
    5
    maryse
    Dimanche 2 Septembre à 15:06

    les larmes montent quand je finis de te lire !!  triste pour toi qui aime tellement cette Ile !

    4
    Dimanche 2 Septembre à 15:05

    Bon retour chez vous en espérant que la déception de ce séjour s'estompera et que vous pourrez peut-être revenir, dans ces îles tant aimées, beaucoup plus tard. Je vous le souhaite si tel est votre désir.

    Merci beaucoup pour ce joli voyage que vous avez partagé avec nous même s'il ne fut pas celui que vous espériez.

    Je vous embrasse tous les deux et.............................soyez heureux avec le Mistoulin.

    3
    Cri
    Dimanche 2 Septembre à 15:04
    C’était écrit .... tu as vu, vécu des moments merveilleux ...avant, Ganeshou t’as fait voir et comprendre que ce qui a été ne sera plus ! Et ces moments là resteront pour toujours dans ton coeur et personne ne te les enlèvera. Ton bonheur se trouve sur une autre route ... prends la ☺️
    2
    Marco
    Dimanche 2 Septembre à 14:50
    La déception jusqu'au bout, j'en suis profondément désolé pour toi.
    Et pourtant, Bali est encore capable d'offrir son vrai beau visage.
    Mais il est certain qu'il faut alors sortir encore plus des sentiers battus que d'habitude.
    1
    Lydie T
    Dimanche 2 Septembre à 14:46
    Mêmes causes, même effets
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :