• 27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    7h, j'ai les billes ouvertes parce que je veux reprendre le contrôle de tout ce bordel ! J'ai dormi, épuisée de fatigue, 4 heures à tout casser mais c'est pas grave. J'ai décidé que les embrouilles, j'en avais eu mon compte et qu'aujourd'hui serait un jour... béni de tous les Dieux !

    Je commence par le début, un bon petit noir ! J'avais acheté des brioches aux raisins comme je les adore ici à la gare routière hier soir, ça va le faire et j'avais prévu le jus d'orange pour les vitamines. Je monte me boire et me manger tout ça sur le toit terrasse en compagnie de Japonaises qui comme d'habitude t'ignorent d'une force quand tu leur dis bonjour et qui concernant celles-là, étendent leurs petites culottes sous mon nez pas gênées un brin ! ça me fait sourire, c'est un bon début après la trogne que je me suis tirée toute seule, toute la nuit à presque en pleurer !

    Le petit ventre plein, la caféine passée dans le sang, je suis à nouveau Madame 2000 volts. Premièrement, trouver un lieu comme je le veux et avec un Wifi du 21ème siècle ! Deuxièmement, confirmer et imprimer mon vol pour l'Indo. Troisièmement, faire le point sur mes comptes, voir si sur le papier, les dépenses correspondent bien à la réalité et secouer ma banque qui me bloque encore ma carte globe trotter alors qu'elle est supposée trotter ! Quatrièmement, acheter mon billet de bus pour l'aéroport de Kuala Lumpur parce que c'est décidé dans la nuit, je reste ici jusqu'au grand départ pour l'Indonésie, le 1er Août, 15h45 ! Cinquièmement me mettre à jour de mes photos, sites, voir mes mails et répondre aux clients s'il y a des problèmes avec des commandes. Sixièmement, porter tout mon linge à laver, je veux pas entrer en Indo toute crado ! Et enfin, septièmement, Vivre Malacca comme je le rêve depuis tant d'années ! Zou ! C'est parti ! yes

    Comme je veux plus qu'on m'embrouille sur la fiabilité des connexions Internet, j'embarque tout mon matos pour faire des essais ! Malacca tu m'auras pas ! En passant devant la réception, j'explique que je me carapate pour des raisons évidentes et tous, s'excusent à plates coutures de mes déboires nocturnes et déconvenues Internet  ! Tous semblent savoir que cette chambre est la pire de toutes mais ils ont tenté le coup avec moi. Pour Info, l'hôtel Hong est très bien pour qui n'a pas de grands besoins Wifi mais ne prenez jamais la dernière chambre au fond du rez de chaussée, conseil de Mistouline ! J'ai même pas besoin de demander qu'on me rembourse ma deuxième nuit que je ne passerai pas chez eux, les sous sont déjà sur le comptoir. In the pocket, je prends la route sans trop savoir où je vais. Et puis, je me dis que la Rivière est un bon début. Il y fait frais, c'est joli, animé et j'ai besoin de Vie après tous ces jours de misère et d'ennui !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    Dès la première guest, on m'annonce un wifi du tonnerre de Dieu ! Ah voui que je leur fais !? Le password c'est quoi ? Et Zou, ni une ni deux, j'essaye la connexion en sortant mon pc portable. Bien entendu à la moindre photo comprimée chargée, le bug total comme partout dans ce pays ! A Ciao, bonsoir Amigos ! Et je fais ça une bonne paire de fois jusqu'à ce que j'arrive chez une Chinoise pas commode, qui commence à me parler un peu brutal que c'est pas le jour et que je remets à sa place vite fait bien !

    Même litanie, wifi fiable, de nombreux voyageurs travailleurs s'installeraient chez elle sur la terrasse le soir et bossent longuement... Ah bon !? Y'a une terrasse !? On peut y fumer ? Y boire ce qu'on veut !? Oui, oui, qu'elle me fait surprise. Zou ! On va voir la terrasse ! 

    Bababaou ! Trop belle ! Un canapé, une table qui ferait super bien mon bureau, vu sur la Rivière, un petit air frais sous le ventilo, l'Asie comme je me l'aime ! yes

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    Aussitôt adoptée, je sors mon matos, rentre les codes Wifi et me connecte. Oh miracle ! J'envoie, une, puis deux, puis trois photos ! No bug, pas de coupures intempestives. Je lève les yeux sur ma Chinoise étonnée de mon comportement et lui dis "I LOVE YOU MADAM !"

    Aussitôt, elle éclate de rire et rougit comme une demoiselle. Top là, j'arrive dans 30 minutes avec tout mon barda. Et la chambre qu'elle me dit !? Ah voui, la chambre ! Dans ma tête, je pourrais très bien dormir sur cette terrasse que j'ai adoptée. La chambre est au rez de chaussée près d'un joli bassin à poissons rouges énormes, c'est calme et paisible, y'a pas de fenêtre mais je m'en cague comme de l'an 40, la salle de bains est très bien, les draps sont blancs immaculés et les oreillers tout moelleux en dessous d'un ventilo qui ronronne !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

      

    Je suis dans une vieille maison Chinoise retapée, tout est superbe et je m'y sens, comme à l'oustau !

                 27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    How much ? Que je lui fais presque négligemment. Elle me regarde et me chuchote que normalement elle la fait 140 Ringgits (30€) mais qu'elle me fait un discount à 120. Et si je reste cinq nuits, tu me la fais à 100 !? Elle réfléchit, va voir son agenda planning, relève le nez et me fait un grand sourire en s'asseyant et me remplissant le petit papier avec 100 Ringgits marqués dessus. I LOVE YOU MADAM, que je lui redis mains jointes sur le front. Là, je crois que c'est elle qui m'adore ! 

    Il est 9h et j'ai trouvé mon nouveau logis au River Song Residence.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    Rentrée à l'hôtel Hong, comme j'ai pas trop déballé mes petites affaires hier soir, j'ai juste à tout mettre en vrac dans gros Pépère puisque de toute les façons, je dois refaire mon sac à dos pour repartir du bon pied sur Java.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    15 minutes de marche plus tard, je suis dans ma nouvelle chambre. Je me jette sur le lit, histoire de reprendre un peu des forces. Il m'en faut, vu que je ne suis qu'au point deux de mes résolutions d'aujourd'hui !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !


        

    Je donne une grosse cagnotte de sous à ma nouvelle collègue, lui disant que c'est en prévision des nombreux cocas que je vais boire sur sa terrasse et me mets à travailler. Quand tout fonctionne, quel plaisir ! En trois heures de temps, j'ai chargé mes photos, mis à jour mes sites, réglé un problème de vente photos, pu contacter une amie pour la banque qui me fait encore des misères, confirmé mon vol pour Bandung, fait mes comptes... J'ai TOUT fait que je me dis en éteignant l'ordi, me buvant ma je ne sais plus combien canettes de coca et fumer un bon paquet de cigarettes ! Je sais, je sais ! C'est pas bien mais là, y'avait urgence en la demeure !

    Revenue à ma chambre, je vide complètement Pépère et la Madame que j'aime me prête un sac et va s'occuper de faire laver et repasser tout mon linge. Je me l'aime d'une force cette femme que c'est rrrrien de le dire ! Elle a compris que je rigolais pas et qu'il fallait que tout roule aujourd'hui. Me reste donc, mon billet de bus Malacca-Kuala Lumpur pour le 1er Août. Quand je lui demande de m'appeler un taxi, elle me donne le conseil de prendre le bus 17 juste de l'autre côté de la rivière, ça me coûtera 2 Ringgits et la gare routière est son terminal.

    Zou ! Petite douche froide, j'enfile ma dernière tenue propre gardée et je sors enfin dans cette Malacca que je n'ai fait qu'entrapercevoir hier soir. Il fait chaud mais la Rivière emporte avec elle une petite brise trop agréable. Les rues sont animées, de jolis rickshaws font de la musique en transportant des gens heureux, les bateaux mouches baladent les touristes locaux ou d'ailleurs, les boutiques n'exposent pas des sacs de patates pour femmes en mal de religion, y'a des terrasses pleines, c'est gai, c'est vivant. Malacca, je t'aime ! J'ai retrouvé le sourire, Smilling Lady est de retour. yes

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    J'ai pas le temps d'attendre que le bus n°17 est déjà là. Il fait le tour de la ville, est rouge, et il s'appelle Panoramique quelque chose. Je le conseille à tous ceux qui arrivent dans cette ville, ça permet de comprendre son organisation par quartiers et on peut mieux se repérer par la suite. Arrivée à la gare routière, je retourne à ma boulangerie m'acheter ces brioches aux raisins que j'aime tant ! Une tuerie ! J'en ai besoin, faire plaisir à mon estomac et mes papilles c'est vital à ce stade d'épuisement où je suis même si je m'en défends à chaque seconde. Je trouve très vite le Counter (guichet) où acheter mon billet de bus, je pars à 10 h de Malacca, arrivée prévue deux heures trente à l'aéroport de Klia 2, ça va le faire ! 25 Ringgits (5€30) plus tard, je suis déjà dans le bus 17 de retour pour le centre ville.

    Il est 15h, j'ai repris le contrôle sur TOUT ! TOUT est fait, je peux enfin me savourer Malacca. Petite bafouille Facebook avec mon Mistoulin qui me manquait de trop... et c'est parti pour la visite jalan jalan de ce quartier Chinois qui m'a accueillie hier soir.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    Comme d'habitude, je suis un itinéraire et le perds très vite. Je suis en mode extase en rafales, l'appareil photos reprend du service. De jolies maisons anciennes comme à George Town transformées en restos, en boutiques, des temples où fument l'encens qui manquait à mes narines, la rivière, des petits jardins, des millions d'oiseaux qui chantent plus fort que la musique...

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    Mon Dieu que c'est bon de se mouvoir à nouveau au milieu de gens qui rient, plaisantent, hommes ou femmes, voilées ou pas. Quand les trois communautés sont en ce pays rassemblées, tout va pour le mieux. C'est quand l'une ou l'autre prend le dessus que rien ne va plus... C'est ce que je me pense en arpentant les trottoirs de mes pieds qui fument et qui fatiguent déjà.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

     

    Boudie, qu'il est bon également de piter à toutes heures sans se poser la question de l'heure qu'il est ! Et alors, je peux vous dire que je me rattrape de mon long jeûne sur les îles ! yes

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

      

    Comme je veux m'écrouler ce soir sur mon lit pour une nuit de long sommeil ininterrompu, je continue ma balade jusqu'au bout de la nuit, jusqu'à l'épuisement. J'ai faim, terriblement faim d'un Indien, bien épicé, bien relevé pour relever tous ces jours de famine. Je tire jusqu'au PAK PUTRA désigné dans le Routard comme le meilleur Indien de la ville. Je longe la rivière qui commence à scintiller tout comme les rickshaws.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    L'ambiance y est du tonnerre de Dieu, comme aux Sardinades chez moi. Des tables, des chaises sur le trottoir, un monde fou, de la musique Indienne, des sourires aux dents blanches sur des peaux noires comme je les aime, je me casse le ventre d'un poulet Tandoori demandé très épicé et d'un nan au fromage tout bien épais doré.

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

    Les serveurs me scrutent pour voir si je vais réussir à avaler toutes leurs épices bien relevées. Je vois dans les yeux de certains que je ne vais pas y arriver ! Mais c'est mal connaître une Mistouline qui a décidé que rien ni personne aujourd'hui ne devait lui résister ! Malacca, Je t'aime !

     

    27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas !

     

     

    ***

     

    ***

     

     

     

    « 26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca28 Juillet - Malacca... une belle ambiance, de belles rencontres... »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    9
    maguy thomé
    Lundi 1er Août 2016 à 17:16
    Aah enfin, t'as retrouvé ta joie de vivre, ton hôtel nickel, et tout ce qui va avec. Ca a l'air bien sympa ces boutiques avec ces beaux sarrouels colorés, des robes multicolores aux tissus confortables. Et ces mangues et autres fruits tranchés dans les boites : hmmm! tu as besoin de vitamines pr te requinquer, et de bonnes brochettes grillées de bœuf ça te dit ?! Je te souhaite une belle journée Isa... A +++
    8
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 11:40

    Enfin ! Tout va bien pour toi, ça fait plaisir !!! Tu as rempli ton petit ventre, bu, fumé, la vraie vie, quoi !!!

    Bonne continuation Isa, bises à demain.

    7
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 21:04

    ça fait plaisir de te revoir comme ça :)

    6
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 21:03

    Coucou Isabelle,

    A ce que je voit tu a trouver un vrai petit paradis, c'est propre et lumineux c'est déjà le top.

    Profite bien de ces nouvelles découvertes.

    Bisous.

    5
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 20:27

    Wouaouuuu! je viens de me lire tes 5 dernières pages...Quelle aventure! Les îles ne sont donc pas toujours des petits paradis.Tu as enfin trouvé le  bon coin pour te remettre en forme et apprécier l'environnement.

    Profite Mistouline, c'est trop bien... bonne continuation, grosbigbisoussss winktongue

    4
    Michele/Boulogne
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 19:26

    Enfin, tout roule comme tu le souhaites. Tu vas pouvoir profiter sereinement de ces quelques jours et te remplumer.Nous, on attend toujours avec impatience tes comptes-rendus de la journée.Merci Isa, c’est trop bien, surtout quand tu ne galères pas. Bisous

    3
    vanessa
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 19:12
    super je vois très bien où elle est ta guest house. ouf tu vas terminer sur une bonne note en malaisie et en 4 jours tu vas avoir le temps de bien te balader
    2
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 18:40
    C'est parfait et comme j'adore Malacca je mets l'adresse de côté. Bisous
    1
    MARYSE
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 18:29
    je suis contente de savoir que tout va mieux !! enfin tu as trouvé une gentille dame, et un bel endroit ! très sympa la terrasse, les poissons et la chambre. Et enfin tu t'es "cassé le petit ventre" et tu en avais bien besoin. ça fait plaisir ces bonnes nouvelles. Effectivement l'endroit semble bien plus gai ! Bonne continuation et vive MALACCA !! Budhusaranaï MARYSE
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :