• 26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    8h je range tout mon barda et file prendre un petit déjeuner quelque part... ce qui s'avère encore difficile puisque aujourd'hui, plusieurs propriétaires de guests... ne se sont encore pas réveillés ! Ils affichent tous une ouverture à 7h mais c'est juste pour faire joli ! Quand j'en trouve enfin une... j'ai l'impression que je dérange en commandant un roti Canai au miel... ça doit être trop de travail ! J'attends plus de 45mn...

    Pendant ma longue attente, un couple d'occidentaux arrive et eux, sont servi bien avant moi. J'en arrive à la conclusion, qu'étant seule, les femmes me considèrent comme une paria ! La franche vérité, je ne sais plus quoi penser de ces femmes qui me tirent vilaine figure toute la sainte journée et qui me servent comme un chien... Oups ! Pardon ! Comme une chienne ! yes

    Il est 9h15, les Pépères et moi sommes prêts à quitter cette île de malheur. Baha a promis de me transporter sur son scooter afin de m'éviter 2 kilomètres à pied jusqu'au ponton. 

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    Mais... je sais pas pourquoi, je n'y crois pas ! Les volets de sa maison qui jouxte les deux bungalows qu'il loue, sont clos de chez clos et tout semble endormi là-dedans. Encore une fois, les promesses des Hommes d'ici sont encore pires que celles d'ailleurs ! Bien décidée à ne pas rater ce seul et unique bateau, j'enfile mes pépères et pars me manger le sentier qui longe la mer. Heureusement, il ne fait pas très chaud et heureusement que j'ai pris les devants, le bateau est déjà au Jety !

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    Et au lieu de 10h, nous prenons la mer à 9h45 ! Si jamais vous venez vous perdre ici, ne croyez même pas les horaires donnés et affichés ! C'est du grand n'importe quoi ! yes

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    Ce coup-ci, pas de Canadien pour me tenir chaud ! Je m'emmitoufle dans mon pull, mon écharpe et ma veste et je m'endors pour deux heures de traversée. La mer est calme, c'est toujours ça de gagner !

    L'arrivée à Mersing est moins compliquée que le départ mais je n'ai que 30 minutes pour me rendre à la gare routière, acheter mon billet pour Malacca et avec 15 minutes de marche jusque là, je risque trop de rater mon bus. Je cherche alors un taxi mais personne ne veut de cette course trop peu rentable ! Cougnafiers ! Feignasses ! Tous les mots me viennent, les moins gras d'abord les plus gras ensuite !

    Un monsieur en voiture, doit avoir pitié de moi parce qu'il me propose de m'y conduire gratuitement. Y'a toujours de braves gens pour récupérer tous les counas qui traînent et nous emboucanent. Il est consterné d'apprendre que Tioman m'a été si difficile mais il m'avoue que ce n'est pas la première fois qu'il entend ce que je lui raconte... En me débarquant, il me donne sa carte. Il tient une petite guest nouvelle à Mersing. C'est vraiment un gentil monsieur, je vous donne ses coordonnées si vous ratez un bus ou un bateau !

     

             26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    J'ai juste le temps d'acheter mon billet à 25 Ringgits soit 5€, de faire un petit pipi et de charger mes pépères dans le gros ventre de mon gros bus.

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    Et me voilà vautrée dans un fauteuil confortable pour six heures de route... Le chauffeur est sympathique, il me met de la Bollywood Music...

     

     

    ce qui me remonte un peu le moral car le paysage... me désespère ! TOUT est encore dévasté par la déforestation et les plantations de palmes... Que de singes écrasés sur la route ou totalement déconcertés de ne plus avoir de canopée où se balancer...

     

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

    C'est tellement déprimant... que j'en tombe de sommeil. 

     

    Arrivée à Malacca, je téléphone à Ketut, une amie d'une amie sur Bali. Elle me propose l'hôtel Hong à 80 Ringgits (17€). Avec tous ces problèmes de connexions et de téléphone, j'ai pas pu trouver moi-même un endroit où me poser. Car là, il faut vraiment que je me pose pour de bon ! Je change bientôt de pays, il faut que je puisse me connecter à mes comptes bancaires, me mettre à jour de mes envois photos, confirmer mon vol pour l'Indo, totalement laver mon linge tout moisi de l'humidité prise sur la Côte Est, trouver une banque pour les fameux 30 dollars certainement demandés à Bandung, etc... etc...

    Je veux un endroit bien localisé où je peux me connecter correctement, bien mangé, bien dormir. Bref, sur ce coup-là, je veux THE BEST ! Le wifi au Hong est annoncé excellent, j'espère pouvoir rattraper tout mon retard sur mon travail abandonné pendant tous ces jours sur les îles. On vient me chercher, luxe extrême que je savoure en grignotant un petit bout sur le parking sourire aux lèvres.

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

    26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

    L'hôtel est très bien situé dans le quartier chinois et la chambre est d'un luxe extrême comparé à tous les hébergements que j'ai eus jusqu'à maintenant. Mais encore une fois... je n'ai pas besoin de télévision ni d'air conditionné ni de deux grands lits... mais c'est pas grave si je peux travailler et m'organiser pour la suite de mon voyage, je prends ! En plus, le patron me fait un prix, 80 Ringgits les deux nuits... Là, ça coince ! Ils n'ont plus de chambre après ! 'Va falloir encore que je change de crèmerie et ça, c'est pas du tout ce que je voulais ! Pour une fois que je veux de la stabilité... je ne l'ai pas ! Mais il est déjà 19h, je prends sans demander mon reste !

     

                      26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca   26 Juillet - Adieu Tioman... Bonjour Malacca

     

    Mais... et il faut croire qu'en Malaisie, il y a toujours un "Mais"... la connexion internet est aussi lamentable que celle que j'avais de temps en temps sur Tioman ! Mon téléphone ne veut plus se synchroniser avec mon pc portable... C'est encore la galère pour les travailleurs-voyageurs...

    Quand ça veut pas, ça veut pas... Je me dis qu'en fin de soirée, avec moins de connectés sur le réseau, je capterai peut-être quelque chose ! Je file alors dans les petites rues de Malacca, je me mange des nems à tomber dans la rivière en m'imaginant ce port autrefois cafi de pirates... Toutes les communautés sont ici réunis. J'entends l'appel à la prière sous les lampions qui me font des chinoiseries pendant que les Hindous passent en riant. Ici, tout semble normal, en harmonie... enfin retrouvée !

    Rentrée à l'oustau sur le coup des 23h, je tente encore une connexion... mais c'est encore pire qu'avant de partir ! Je n'arrive même plus à ouvrir ma messagerie alors comment faire avec un compte bancaire !? J'ai au moins Facebook sur mon téléphone portable. J'envoie un SOS à mon Mistoulin qui pourra lui, imprimer mes billets d'avion et me les envoyer... Qué misère ! La franche vérité, là, La Malaisie, j'en ai plein les amendons !

    Quand vers minuit, je me couche enfin, épuisée par cette journée de fadas... je commence à me gratter sous les draps ! Force est de constater que j'ai la grattouille ! Qué sé passa !? Je rallume aussitôt et je constate que j'ai les jambes et les cuisses cafi de boutons rouges ! Comme ici, c'est très propre, je pense que le bus m'a contaminée avec quelque chose de pas bien catholique ! Zou ! Y'a pas à tortiller, 'faut sortir la pharmacie ! Décidément Ganeshou n'est plus avec moi depuis que j'ai quitté Penang... La démangeaison disparue enfin, je me recouche dans ces draps si doux et ces oreillers si moelleux que je me dis que je vais me passer la plus belle des nuits...

    Mais c'était sans compter un bruit de fadas qui se déclenche soudainement ! Bababaou ! Qu'es aco encore !?

    J'occupe une chambre à l'arrière du bâtiment. Une porte donne sur une cour et je constate en sortant, drapée dans mes draps, qu'un énorme générateur pour toutes les climatisations de l'hôtel sont derrière mes oreillers tout moelleux ! Je comprends qu'on m'ait fait un prix !

    Je suis folle de rage et jusqu'à 3h du matin, j'attends ce bruit incessant qui revient toutes les trois minutes exactement ! Je m'endors épuisée en me promettant de lever le camp dès la première heure pour un endroit tel QUE JE LE VEUX ! Basta ! ça suffit ! La Malaisie commence à me gonfler d'une force que c'est rrrrien de le dire !  frown

     

    « 25 Juillet - Dernier jour sur Tioman27 Juillet - Malacca, tu m'auras pas ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    6
    maguy thomé
    Lundi 1er Août 2016 à 16:31

    Coucou chère Isa.  Quand on ne peut pas dormir, rien de pire que le bruit d'un générateur....La baarbe!!! Dommage la chambre était très correcte.

    Ca va pas toujours comme on veut, hélas! Ces bonnes femmes sont jalouses, parce que tu es une belle blonde, souriante, avec un beau regard, comme elles en ont jamais vu, c'est tout!!! Pfff! Tu as raison des pestes, pas très malines.

    En espérant que le vent vire et que tu fasses de belles rencontres, et participes à de belles ambiances musicales ou autres!

    A plus tard Isa, bonne continuation. Merci pr les photos partagées.

     

    5
    domi22085
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 00:19
    Et bien dis donc, c'est de plus en plus pire, vivement que ça s'arrête sinon tu vas peter un câble!!! Bon courage pour la suite Gros bisous
    4
    vanessa
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 19:03
    Lol et oui kan ça ne le fait pas ça ne le fait pas ya pas à dire, on ne gagne pas à tous les coups. Bonne chance pour la suite bisous
    3
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 16:50

    ha-ha, je voit que tu a retrouver le sourire donc tous baigne ou presque, merci pour ces jolies reportage.

    Bon courage pour la suite.

    Bisous.

    2
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 13:57

    Tu n'es pas vernie Isa, le générateur clim qui se déclenche tout près de ta chambre, je comprends que tu ne sois pas contente. J'espère que  ta grattouille est terminée.

    Courage !! La suite de ton voyage sera féérique.

    Bonne continuation et merci pour tes récits si intéressants et toujours pleins d'humour. Bises Isa. 

    1
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 13:45

    la poisse :(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :