• 25 Août - Kuta... ça sent la fin...

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    Couchée à 2h du matin, levée à 7h30... Moi qui voulais faire une grasse matinée... c'est encore rappé ! Mon Australien de malheur s'est barricadé dans sa chambre, rideaux tirés, et à entamer une conversation Skype en s'engueulant avec son interlocuteur ! Des malades ces Australiens ! Fendus du teston grave ! Je me lève en lui criant "Merci beaucoup pour le réveil sans réveil" mais c'est comme pisser dans un violon... comprennent rien ces gens là ! 'Vaut mieux que je m'économise les nerfs pour la route !

    Petit déjeuner seule dans ma cuisine ouverte sur le jardin à me remémorer la belle soirée d'hier soir, je traînaille peut-être parce que je sais qu'arrivée à Kuta, ce sera la fin de ce road trip que j'ai adoré et que je voudrais sans fin... Il y a des gens qui sont contents de rentrer chez eux, je ne le suis jamais. L'immobilisme me terrifie de plus en plus. Seule l'idée de revoir mon Mistoulin et les gens que j'aime me raccroche encore à mon point d'ancrage. Avec Bali, c'est différent, c'est pire... c'est comme mon deuxième chez moi et j'ai toujours le corps quelque part, la tête et le cœur... ailleurs... Zou ! 'Faut que j'arrête de penser et que je me bouge le tafanari ! ça va pas être galette de fermer Gros Pépère qui a grossi de petits cadeaux depuis hier ! On dirait qu'il me fait une indigestion, qu'il est tout ballonné quand enfin j'arrive à le boucler en m'asseyant dessus.

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

     

    Comme j'ai guère dormi avec le fada Crocodile Dundee, les propriétaires de la chambre d'hôtes me font un discount sur la chambre ! Trop bon ! J'accepte sans sourciller en remerciant beaucoup pour ce geste, ils n'étaient pas obligés. Quand j'ai terminé de sangler Pépère ballonné, il est déjà 9h30... j'ai vraiment deux de tension ce matin !

    Mais il faut vite que je me reprenne car dès que je m'engage sur le grand axe qui mène à Kuta... c'est de la folie ! Une circulation de grande Capitale version Indonésienne ! ça déboule de partout, c'est la guerre entre les autos, les bus et les motos, y'a des travaux partout donc de nombreux bouchons et il faut slalomer au milieu de tout ça sinon on se fait bisquer par tous les deux roues même les vélos !

    A moment donné, je me retrouve coincée entre un vendeur de poissons (le scooter aménagé en étal mobile) et le même autre mais version chips, galettes au poissons ! Je suis dans la pescaille pendant au moins vingt bonnes minutes à pas pouvoir m'en dépéguer ! Je mets plus d'une heure pour arriver à Pantaï Kuta, le double de d'habitude... Si Sanur était pratiquement déserte, Kuta reste fidèle à elle-même, cafi de monde !

    Quand j'aperçois enfin le signe magique de Mc Donald sur le grand ciel bleu, je sais que j'arrive à Poppies 1, le quartier des backpakers. Je ne sais pas comment est Poppies 2 mais ici c'est un vrai chantier ! Ils sont en train de refaire la route et c'est le parcours du combattant pour circuler entre étals à touristes, touristes, scooters et taxis perdus ! Heureusement, je bifurque vite à gauche, direction hôtel Mempi, hôtel Sorgha et enfin, mon fief, le Sari Bali dans Gang Sorgha. Je connais le quartier par coeur à force d'y avoir frotter le par terre avec mon sac à dos sur le dos à suer comme une peuchère !

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    Quand je me gare enfin devant mon joli Bouddha qui semble m'attendre, je retrouve les chiens, le coq sous cloche, la jolie fontaine et mon réceptionniste un peu de la gâchette toujours aussi ventru et soupe au lait. Mais aujourd'hui, il est en forme et 'faut le faire, il me reconnait puisqu'il me demande où est mon Mistoulin ! ça fait toujours plaisir et encore plus plaisir quand il me dit que pour trois nuits, il peut m'arranger la chambre à 125 000 roupies soit 8€ et des poussières au lieu de 150 000 ! Elle est pas belle la vie !? Je prie Ganeshou de m'éviter les Australiens pour voisins et m'installe dans une chambre encore plus grande et plus confortable que celle que j'ai d'habitude près de la piscine ! J'ai un gigantesque placard où je peux décharger tout gros Pépère pour le grand voyage retour, tout est parfait... du moins pour l'instant ! 

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    Tout mon bazar sorti et après une petite douche, encore pas du luxe... je reprends Chouchou pour aller voir les belles vagues de Pantaï Kuta... J'ai bien du mal à trouver à me garer sans payer la dîme mais j'y arrive, derrière le Bubba Gump. En passant devant le fameux banc, je me souviens de mon Mistoulin qui chaque année voulait sa photo en enfilant les chaussures toujours beaucoup trop grandes pour lui...

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    J'ai pas besoin de plan dans cette ville que je connais par cœur et me retrouve sur cette plage que j'adore parce que fiolis, peuchères et locaux s'y retrouvent dans la plus grande simplicité ! Une ambiance totalement différente de Sanur, très sectorisée. Ici, on peut trouver pieds dans l'eau les grands restos des grands hôtels accolés aux petits warungs sans que ça choque dégun et c'est très bien ! 

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    Je peux pas m'empêcher d'aller au Turtles point, le fief de mon Mistoulin qui ne ratait jamais un lâcher de bébés tortues tous les jours passés sur Kuta...

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

     

    Je constate que les choses ici sont immuables... Adoption des bébés à 15h30, lâcher une heure plus tard ! Je m'installe avec les locaux qui installent des glacières de boissons et des chaises sur le sable... il n'y a plus de doutes... je suis bien à Kuta et les petits écureuils dansent dans les arbres! Et vous n'allez pas le croire mais ils ont tous le Wifi !! Si, si ! A mon avis, ils ont piraté tous les passwords des grands hôtels devant lesquels ils campent mais ici, c'est franchement pas ce qui préoccupe les gens ! yes

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

     

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

     

    Ceux qui préoccupent les locaux, c'est de nous faire des massages, des pédicures, des manucures, de nous vendre quelque chose, bref... de se faire un peu des sous ! Mais ce n'est jamais agressif. Trois petites dames prennent des chaises et s'installent à côté de moi, on commence à discuter... des hommes, pardine ! C'est la conversation de toutes les femmes partout dans le monde mais je remarque qu'à Bali, c'est franchement le sujet préféré de toutes mes copines locales ! L'une veut me masser, l'autre m'épiler et la troisième, en voyant mes ongles me dit que j'ai des pieds de Princesse mais que dans l'état où ils sont, je trouverai jamais le Prince qui va avec ! Et comme toujours, c'est dans le rire qu'elles font leur business ! Je peux pas m'empêcher de répondre que les Princes n'existent plus et dix minutes plus tard, je lui donne déjà, pour 5 euros... mes pieds et mains sur le sable ! Elles sont trop fortes. Moi, qui n'ai jamais fait ce genre de truc (je me suis rongée les ongles jusqu'à l'an passé !) j'avoue que j'apprécie la chose surtout qu'on rigole comme des folles et que... le RIRE c'est TROP BON !

    25 Août - Kuta... ça sent la fin...

    Toute bien peinturlurée des pieds aux mains, je me décide enfin à quitter les lieux pour frotter le par terre des magasins... Je passe mon après-midi dans les coups de chaud, les coups de froid avec ces climatisations qui commencent déjà à me faire tousser... Gros Pépère va exploser avec en plus les sangles que je vais ramener... C'est la première année où je pense être dans l'obligation d'acheter un deuxième petit sac à dos pour transporter tout ça...

    Quand le soleil se couche, je regagne mes pénates, installe mon bureau au bord de la piscine qui s'allume... Les geckos commencent à raconter des histoires d'amour... Kuta, me revoilà.

     

     

     

    « Sanur Festival by night... Trop bon !26 Août - Kuta jalan jalan »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    8
    Maguy Thomé
    Jeudi 25 Août 2016 à 20:39

    Qu'est que tu racontes bien Isa, on ne s'ennuie jamais dans tes récits, tout est passionnant, et chaque jour ta petite histoire est remplie de détails croustillants qui nous régalent! C'est comme pour "Crocodile Dundee", tu décris si parfaitement que l'on se croirait à tes côtés.... Vraiment coquette la chambre, et super prix, c'est très intéressant, par rapport aux hôtels à touristes qui coûtent une fortune!

    Quelle belle ambiance, et comme les gens sont gentils et souriants, et vu les prix des soins, tu fais bien de te faire bichonner! supeer, les jolies mains et pieds ça fait toujours plaisir.

    Et oui, ma Belle, encore quelques jours...Profite à fond. Gros bisous.

     

     

    7
    Jeudi 25 Août 2016 à 18:11

    Hé oui quand on commence a tasser pépère c'est que sa sent le pâté, et toute les bonnes choses ont une fin hélas.

    Bonne fin de séjour et profite en un max.

    Bizzz

    6
    Jeudi 25 Août 2016 à 16:28

    c'est très beau

    5
    MARYSE
    Jeudi 25 Août 2016 à 15:08

    comme ça passe vite ! trop vite ! mais tu as vécu tellement de beaux moments, rencontré ou revu de belles personnes ! que de souvenirs ! Je suis surprise du prix des chambres qui sont vraiment propres et confortables !! si un jour je vais sur ton Ile je te demanderai les adresses ! Ta petite séance manucure, pédicure sur la plage est aussi très bon marché !

    Belle soirée à toi !!  Je t'embrasse

    MARYSE

     

    4
    Jeudi 25 Août 2016 à 15:01

    Je me souviens du lâcher de tortues avec le Mistoulin, Dommage, cette année ça ne sera pas pour lui ! Ta chambre et son entourage sont très bien.

    Bonne continuation Isa, bises à bientôt.

    3
    Michele/Boulogne
    Jeudi 25 Août 2016 à 13:46

    pas étonnant que tu n’aies pas envie de rentrer, quand on voit que les gens te reconnaissant au bout d’un an...et qu’il y a autant de petits bonheurs à portée de mains. Bonne fin de séjour Isa et à bientôt

    2
    Catherine
    Jeudi 25 Août 2016 à 13:24
    Finalement Kuta n'a pas vraiment changé comme atmosphère, ça m'enlève le préjugé (peur d'être déçue après 35 ans mon dieu) ça me donne envie d'y retourner.. Bons derniers jours la belle, uuu...
    1
    Catherine
    Jeudi 25 Août 2016 à 13:24
    Finalement Kuta n'a pas vraiment changé comme atmosphère, ça m'enlève le préjugé (peur d'être déçue après 35 ans mon dieu) ça me donne envie d'y retourner.. Bons derniers jours la belle, uuu...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :