• 22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    Quand le réveil sonne à 7h, nous sommes reposés et préparés à affronter la grimpette jusqu'à Ijen mais c'était sans compter les gros nuages noirs accumulés depuis hier soir... La pluie à laquelle nous échappons depuis plusieurs jours maintenant, nous tend son piège le plus mesquin ! Elle tombe doucement mais Ijen est totalement dans le noir et la grisaille... On se lève dépités et découragés...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    En plus on découvre que notre hôtesse, nous a servi le petit déjeuner devant la porte, il y a au moins une heure et que le thé et le café... sont tous les deux, froids ! Et pour couronner le tout, elle a quitté les lieux ! Nous sommes seuls dans une ville sans grands attraits, loin du centre, avec un petit déjeuner inconsommable, une randonnée qui tombe à l'eau et un scooter qui ne nous sert pas à grand chose ! Ah si ! A aller trouver un autre endroit où déjeuner de chaud. Vous le savez, moi, sans un bon petit noir pour attaquer la journée, je suis bonne à rrrrrien !

    Zou ! On enfourche Chouchou et on part à la recherche d'un Indomarket (l'équivalent du Seven Eleven en Thaïlande, une supérette où on peut déjeuner et manger aussi). Heureusement, il y en a un pas très loin et juste en face de la gare routière où nous devons prendre le bus pour nous rendre sur Bali. La pluie est encore acceptable, on est à peine mouillé. Plus je bois mon café, plus les idées s'éclairent. La journée sur Ijen est morte, la météo annonce deux jours de pluie... qu'allons-nous faire !? L'un comme l'autre, on est un peu fatigué de tout et surtout de ce coin-ci de Java. Rester encore deux jours sous la pluie, dans cette petite chambre à attendre une météo plus clémente, ne nous enchante pas du tout. On décide d'oublier Ijen. On le fera peut-être à partir de Bali quand nous serons à Pemuteran... Zou ! Quand c'est décidé, c'est décidé !

    On se rend directement à la gare routière pour acheter nos billets de bus mais là, nous ne trouvons aucun guichet ! Personne qui parle Anglais et un tableau avec des horaires et des noms qui ne nous parlent pas. Mais c'est quoi encore ce bordel !? C'est quoi cette gare routière qui ne ressemble à rien !?

    La pluie et le tonnerre commencent à gronder, il faut rentrer à notre chambrette, histoire de se brancher sur le net et de trouver une formule bus-bateau pour nous rendre sur Bali. Quand on arrive à l'oustau, nous sommes trempés. Ce n'est plus une petite pluie mais une pluie de mousson qui fait un boucan du diable qui tombe sur notre toit... Sur le net, on ne trouve pas grand chose sinon que les gares routières offrent toutes des traversées sur différentes compagnies de bus, des plus confortables au plus locales... J'ai souvent utilisé les bus de la compagnie Damri sur Sumatra, Java et même Sulawesi, ils sont très confortables. Quand je trouve enfin leur site, il n'y a aucun horaire sur Banyuwangi. Après notre expérience du train qui nous a laissé pas mal de séquelles au dos, on veut un bus confortable pour ces nouvelles 5 heures de voyage ! On va attendre que la pluie cesse pour aller voir directement à l'embarcadère de Kepatang si les informations sont plus précises et si quelqu'un parle Anglais ! En attendant, on se recouche ! Que faire d'autre !?

    Vers 10 heures, nous émergeons et notre hôtesse réapparaît. On lui annonce que nous avons décidé de quitter Java le lendemain à cause de la météo. Nous lui racontons que nous n'avons trouvé aucun horaire à la gare routière. Comme elle propose de nous y accompagner, nous ne soulignons pas le petit déjeuner glacial... ça ne sert à rien... On est fatigué de se battre pour des choses évidentes qui ne le sont pas pour eux...

    De retour à la gare routière, Oh miracle, un monsieur parle très bien l'anglais et nous annonce qu'il y a deux bus, un le matin à 10h30 et un autre l'après-midi... J'avais pourtant lu qu'il y en avait toutes les heures... Il nous annonce aussi que l'arrivée n'est plus à Denpasar mais à Mengwi ! Ah ! Encore une nouvelle qui va compliquer notre arrivée sur Bali... mais on va faire avec, qu'on se pense, en n'ayant qu'une idée, se carapater d'ici ! Quand je demande pourquoi il n'y a pas d'horaires affichés, de guichet et de prix, il me répond que les horaires changent souvent, qu'on paye dans le bus et que le prix est de 120 000 roupies chacun (soit 7€). Comme notre hôtesse est avec nous, nous prenons pour argent comptant ce que ce monsieur nous raconte et partons plus ou moins rassurés. Demain, nous serons sur Bali, enfin nous l'espérons !

    Rentrés à la guest, nous sommes encore trempés... nos sacs et nos fringues sont horriblement humides, rien ne sèche même avec la clim à fond... On se recouche en attendant que la pluie se calme car il nous faut sortir de l'argent pour demain. Java a beaucoup plombé notre budget... pour bien peu de satisfactions...

    C'est seulement en milieu d'après-midi que la pluie cesse enfin. Une journée totalement foutue, encore une, qu'on se dit, totalement dépités...

    Dans ces cas-là, vous me connaissez, il faut toujours que je me fasse plaisir ! Dans l'adversité, il faut se gâter ! yes  Il nous faut un bel endroit où terminer cette journée de rrrrien. Je trouve sur le net l'adresse d'un petit resto à la déco agréable autour d'un point d'eau, c'est pas loin de notre guest. Notre hôtesse nous indique aussi la plage de Cemara, elle est soit disant l'attraction des gens du coin, un petit paradis selon elle et c'est vrai que les photos qu'elle nous montre avec fierté donnent envie d'y aller faire un petit tour. Zou ! C'est parti ! Direction un ATM, le petit resto et la jolie plage pour terminer cette journée avortée.

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    L'endroit est effectivement très beau et  nous sommes les seuls clients pour toute une flopée de serveuses... On se demande comment ils font pour vivre !

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    On se régale d'un petit snack et d'un bon jus de fruits. Se poser dans un endroit aussi beau et calme nous fait un bien fou. On avait vraiment besoin de se remonter le moral. Le temps a l'air de se stabiliser un peu et la pluie ne laisse que de jolies traces de son passage dans ce lieu où règne le Vert.

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

     

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

     

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    Bien requinqués, nous partons en quête de cette plage qui nous fait déjà rêver ! J'imagine Bali en face, sur une mer agitée de beaux rouleaux blancs... Il faut profiter, le soleil sur la mer semble rester, alors qu'à nouveau les gros nuages noirs s'accumulent sur Ijen.

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    On trouve facilement la route qui mène à cette plage mais très vite la route fait place à un chemin de terre...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    On traverse des villages où les chèvres gambadent en liberté, c'est assez champêtre. Les gens sont tous à nous faire de grands "Hello", on voit qu'ils ne sont pas, eux aussi, habitués aux visages pâles ! 

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    Et puis on arrive au Parkir et à la cabane à pagare, puis c'est l'accès à la plage qui est payante... Marc n'apprécie plus du tout le phénomène. Pour lui, on a toujours la main au porte-monnaie et on ne sait même pas ce qu'on va voir ! 'Faut dire aussi que depuis des jours, on nous fait payer des choses qui ne méritent pas paiement... Je comprends son agacement. Quand on arrive enfin sur la plage, des cœurs à selfies sont déjà là. Je suis encore assez confiante et espère une belle fin d'après-midi sur le sable...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    ... mais Marc est de plus en plus sceptique...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    On aperçoit mal Bali devant nous, le ciel est bien couvert... et plus on avance sur cette plage de sable noir, plus nos idées deviennent noires... C'est une catastrophe à voir... Et il faut le voir pour le croire...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

     

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    La plage de Cemara, celle pour laquelle on paye pour l'admirer... est une véritable poubelle à ciel ouvert...

    22 Juillet 2018 - Quand Ijen... ne nous veut pas...

    La plage est jonchée sur des kilomètres de couches culottes, de détritus plus dégoûtants les uns que les autres... C'est à pleurer ! Nous sommes... écœurés... Comment peut-on faire payer l'entrée d'une telle catastrophe écologique !? Comment les gens qui sont là, peuvent-ils s'asseoir sur cette véritable poubelle !? Comment notre hôtesse a-t-elle pu nous envoyer ici ? Si pour elle, cet endroit est paradisiaque... c'est que nous n'avons pas la même idée du Paradis...

    Pour Marc, c'est clair et définitif. Ces gens sont sales et cette partie de Java est à rayer de la carte. Mon homme est toujours patient mais catégorique. Et sur ce coup-là, je le suis sans aucune retenue. Nous n'avons qu'une hâte, c'est quitter les lieux, quitter cette île. Vivement demain. Vivement Bali... que j'espère aussi intacte que je l'ai quittée, il y a deux ans...

     

     

    « 21 Juilet 2018 - Kalibaru - La goûte qui fait déborder le vase déjà plein...23 Juillet 2018 - La Mafia de Banyuwangi... »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    13
    nessie desiles
    Mercredi 25 Juillet 2018 à 13:02

    plus je vois de reportages sur l asie plus ça me dégoute plus j'ai envie maintenant de visiter l europe et notre beau pays. Cet été ici en france la météo est magique magnifique, vous auriez profité à donf de tout :) que d'aller vous enquiquiner à dépenser des tunes dans ce foutu java ! avis perso je te lis parce que c'est toi et que je t'aime bcp ma copine de marseille mais franchement l indo et moi ça fait deux tu le sais

      • Mercredi 25 Juillet 2018 à 17:47

        Tu as pourtant beaucoup aimé l'année où j'ai fait Java Nord et Centre ! yes Et n'oublie pas que je voyage différemment de toi... Je ne réserve rien. Je laisse toujours le destin décidé pour moi. En règle générale, il me gâte toujours... Cette année, sera plus mitigée mais je pars toujours deux mois, l'Indonésie est immense et Bali reste mon paradis.

    12
    arielle
    Mardi 24 Juillet 2018 à 22:52
    Oh pauvre de nous !!!
    11
    Gibee
    Mardi 24 Juillet 2018 à 21:54
    Gibee
    Je me demande si tu ne veux pas que tout soit parfait pour Marc...
      • Mercredi 25 Juillet 2018 à 17:51

        Bien entendu que j'aimerais que tout soit parfait pour lui. Mais je l'ai briefé avant de partir et ce,pendant un an... Il savait que ça ne serait pas du voyage organisé de tout repos. On n'a pas eu de chance mais il tient très bien le coup, n'oublie pas que c'est un ancien militaire. Il comprend enfin, aujourd'hui, ce que j'essaye de lui expliquer depuis des mois, le voyage et les vacances sont deux choses différentes. A côté de ça, si nous résistons à ça, c'est que nous résisterons à tout !

    10
    Thomé Maguy
    Mardi 24 Juillet 2018 à 18:34

    J'avais sauté cette page... Pas terrible, en effet, décourageant... Comment faire ? A la grâce de Dieu ! Allez à Demain, à Bali, le jeunes, ça va aller ! Obligé !   bye bye !

    9
    marie
    Mardi 24 Juillet 2018 à 07:42
    encore une journée décevante !!! partez sans regret de cette île soit disant paradisiaque. demain est un autre jour, maintenant bali !!!! Gros bisous à demain
      • Mardi 24 Juillet 2018 à 17:50

        Attention à ne pas faire d'amalgames !! Java est une très belle île mais elle est très grande. Je connais bien d'autres endroits magnifiques ici ! Seule cette partie que je ne connaissais pas ne me reverra plus yes

    8
    nadia
    Lundi 23 Juillet 2018 à 23:58

    waouh ! quelle désolation et quelle tristesse ces plages de détritus et de plastique ! l'homme est décidément destructeur sous toutes les latitudes ! bon courage pour la suite de votre périple ! gros bisous à vous 2

     

    7
    Lundi 23 Juillet 2018 à 19:59

    C'est décidément pas de chance, décourageant. On dirait que seules les cabanes à pagare fonctionnent bien sur cette île!!! Courage, BAli n'est plus très loin! Bisous

    6
    Lundi 23 Juillet 2018 à 17:48

    Je comprends votre empressement à quitter cette île le plus rapidement possible. Que c'est sale !!! Comment peut-on dire que la plage est paradisiaque ? A votre place, j'aurais le moral dans les chaussettes. Le resto est beau, ouf !! quelque chose de plaisant !!!

    Bonne continuation, bises, à bientôt.

    5
    maryse
    Lundi 23 Juillet 2018 à 17:38

    Quand ça veut pas ça veut pas !! Incroyable cette journée ! Payer pour voir une plage si dégueu, ça fait mal !!  Vite fuyez cette Ile dont vous ne garderez pas de très beaux souvenirs ?   On attend l'arrivée à BALI !!    bisous

     

    4
    Lydie T
    Lundi 23 Juillet 2018 à 17:26
    Bon courage pour Bali gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :