• 15 août - Ubud, Jalan jalan

     

    Plus on approche du 17 août, jour de la fête nationale, plus la ville est en effervescence ! Sur le terrain de foot, en face de notre guest, toutes les écoles répètent pour le jour J. C'est fou ce que les Indonésiens sont patriotes ! Il y a tellement de monde qu'il nous est impossible de sortir Chouchou de cette foule joyeuse !

    Alors on décide de passer la matinée sur Ubud avec une petite idée dans la tête, celle de retourner au Puspa Salon, pour une petite séance de massages balinais pratiquée par nos collègues Ketut et Made ! Elles ont des mains de fées et mon dos, en aurait bien besoin ! On se reprend notre habituelle Monkey street, en admirant au passage toutes les galleries d'art qui jalonnent le trajet. Toujours un plaisir de se perdre dans les toutes petites ruelles d'Ubud !

    Et puis, on ne retrouve pas l'entrée de notre Puspa Salon ! Mais où qu'il est donc !? Aurait-il lui aussi fermé comme beaucoup d'échoppes que nous fréquentions l'an dernier !? On est presque sur le point d'abandonner lorsqu'une dame nous aborde avec le prospectus du salon ! Il est toujours là mais a pris de la hauteur, tout au-dessus de la rue ! Quand on pénètre dans l'établissement,  tout a changé ! Tout est  tellement beau qu'on se dit que les prix ont du, eux-aussi grimper l'échelle de la déco sociale ! 

    Quelle joie de retrouver nos deux petites dames aux doigts de fées ! On se reconnaît de suite, tant on a sympathisé l'an dernier. Le poutou a grandi, et voui ! Et moi, j'ai pris un autre coup de vieux... mais non, qu'elles me disent ! Bien braves ! Blague-blague, elles me confirment que les prix n'ont pas changé bien qu'ils se soient agrandis. Bonne maison, on va pour 6 euros, passer une heure de bien-être que c'est trop bon ! Je saute pratiquement de joie sur la planche à délices !

    Une heure plus tard, on embrasse Ketut et Made ! Oubliées les douleurs de Sulawesi ! Bonjour jeunesse retrouvée ! Trop bon !

    Comme on a décidé de se la jouer cool, on part faire du shopping jalan-jalan au big Pasar d'Ubud. Il n'a pas changé,  toujours la même effervescence dans ce labyrinthe  d'échoppes mais par contre les prix ont pratiquement doublé voir triplé depuis l'an dernier ! Même en divisant par deux et en discutant, le jeu n'en vaut pas la chandelle... Ubud, se la joue un peu trop mais elle a tant de touristes ! Alors on se régale à juste regarder et à repérer ce qui nous ferait plaisir de ramener... Car à présent, on peut se charger, on va plus trop porter nos sacs sur de longues distances, c'est la dernière ligne droite jusqu'au départ...  Alors, 'va falloir  penser aux souvenirs et aux cadeaux pour les collègues. Le marché d'Ubud est le bon endroit pour arrêter ses choix. Je craque toujours autant sur les Bouddhas mais beaucoup trop gros pour le transport... Qué misère, ces règlementations de poids !

                                              

    On admire le travail des artistes Balinais, que ce soit le bois, la pierre, la peinture... Tout ici, respire l'art dans son plus grand raffinement...

    Mais très vite la foule nous rend fadas ! On n'y peut rrrien, elle nous stresse et à la fin, on ne voit plus rrrien ! Zou ! On s'escape de là, de toutes les façons, on sait à peu près ce qu'on va ramener aux collègues !  Ludivine,  je te le dis tout de suite,  pas de Mug, ici ! On cherche mais c'est pas gagné !!!!

    Quel plaisir de se retrouver sur les routes à rouler au petit bonheur la chance, au milieu des rizières et des canards !

    Un petit chemin nous fait comme qui dirait de grands signes... Zou, on s'arrête ! Petite balade, jalan-jalan, dans la forêt sans personne pour venir troubler le silence et la beauté des lieux... Sur les troncs des arbres, quelques belles orchidées nous accueillent... avec d'autres fleurs dont nous ne connaissons pas le nom...

    Dans la falaise de belles statues de Déesses semblent nous inviter à poursuivre...

    un temple caché !?

    Bien belle journée à flanner sans but précis... On rentre à l'oustaou pour une bonne douche, un bon petit pastaga sur la terrasse... petite séance d'internet... histoire de vous envoyer une bafouille...

    Et zou, pour la sortie nocturne ! A Ubud, il y a des spectacles à tous les coins de rues, souvent fort chers et c'est plus dans notre budget de cette année ! Mais on connaît à présent la ville par coeur ! On sait par où il faut passer, pour voir sans être vus ! Nos cachettes secrètes sont toujours là et on s'installe dans l'obscurité pour admirer ces danses balinaises si jolies sous le regard de la lune...

                                                

    On se fait même la sortie des artistes comme de vrais groupies ! 

    Petit dinner pas cher à notre Dewa Warung, petite glace baton mangée sur le bord d'un trottoir... Que du bonheur même si on est fatigués de n'avoir rrrien fait ! On n'a plus l'habitude !!!

     

     

    « 14 août - Ubud le retour aux sources16 août - Tonnerre sur les rizières de Jatiluwih »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Thomé Jacques
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 17:12

    Trop beaux tous les deux ! Une belle soirée dans ce pays de rêve, que demander de plus?! Heureux !


     

    3
    Jeudi 16 Août 2012 à 19:45

    Merci pour ce nouveau reportage !  

    Erwin

    2
    dadounet Profil de dadounet
    Jeudi 16 Août 2012 à 18:38

    Coucou les Mistouss !

    Toujours autant de plaisir à vous lire et vous voir si rayonnants de bonheur !

    Gros poutous

    Daniel

    1
    Jeudi 16 Août 2012 à 16:38
    Coucou Isabelle,
    Superbes images et cette facon de vivre c'est le pied,je voit que le pastaga n'est pas en rupture !lol!!bien du plaisir a vous deux.bises.
    Raymond.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :