• 11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    7h du mat' une pluie battante me réveille puis me berce puis me rendort... 8h30, j'émerge en entendant Raka me porter mon thermos d'eau chaude. Ce matin, il m'a laissé dormir m'ayant vu travailler tard hier soir. 'Faut que je me lève, je dois rendre la chambre à 11h et j'ai rien fait hier soir ! Gros pépère a la gueule ouverte affamé d'avaler toutes mes petites affaires éparpillées...

    Quand j'arrive sur la terrasse, je découvre mes tatanes réparées, trempées ! Comme je fais rien que de marcher pieds nus, je sais jamais où je les laisse et là, j'ai pas raté mon coup, elles ont pris l'eau pendant au moins une heure ! D'ici qu'il faille encore les réparer... Qué misère d'être ainsi tête en l'air !

    Zou ! La pluie a l'air de s'être arrêtée, petit déjeuner avalé, je file chez Wayan pour lui dire au revoir, acheter des cigarettes et surtout des "Pulsars" (recharges téléphoniques) pour pouvoir téléphoner en cas de panne... ça peut arriver ! On les achète dans tous les Mini Market Indonésiens.

    Puis je saute sur Chouchou afin de le déplacer afin d'y installer plus facilement Gros Pépère et là, pas un bruit au démarrage ! Qu'es aco !? Mon engin a trop pris la pluie et j'ai oublié de mettre le starter ! 'Faut que je me réveille, j'ai pas les yeux en face des trous que je me dis en me secouant de mots gras...

    Très méthodique (je commence à avoir le rythme), je ramasse tout sur le lit par pile et en trente minute chrono, Pépère est au garde à vous. Mais j'entends toujours le vilain crachin d'une pluie qui me désespère ! 'Va falloir bâcher et moi avec. Zou ! Je mets à portée de main le Poncho du Machu Picchu (Ceux qui m'ont suivi au Sri Lanka  doivent se souvenir  de mon imperméable yes), je sangle Pépère et je suis fin prête à prendre cette route que je connais pour moitié.

    Dernière recommandation de mon papet Raka, Hati Hati ! Salutations à toute la petite famille et puis c'est parti ! Je décide de passer par Mengwi pour rejoindre la grande nationale qui part vers le Nord plutôt que de me perdre par les petits chemins après Ubud. A peine suis-je sortie d'Ubud que la pluie redouble d'intensité... Je m'arrête et enfile mon poncho qui couvre mes deux Pépères. Je ressemble à rien, je suis déjà beaucoup humide, adieu les félicités d'hier dans mon salon de massages !!!! 

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

     

    Tout comme ma Provence sous la pluie... je trouve tout moche...

    et j'ai vraiment petit moral ! 

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    Y'a des coins du monde qui ne donnent le meilleur de leur âme que sous le soleil et c'est bien le cas de Bali ! 

    La circulation n'est pas très dense mais de nombreux camions et voitures à touristes qui ne savent pas conduire ici m'empêchent d'accélérer le rythme. Mais de toutes les manières, 'faut encore que je m'arrête, j'ai les lounettes trempées et je vois rien au travers de la visière ! Qué misère de ne pas y voir très bien ! Deuxième arrêt, petite pause cigarette au bord de la route, j'attends que ça se calme un peu en adoptant le fatalisme Balinais qui permet de vaincre toutes les résistances à l'adversité... yes

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    Et que le premier non-fumeur ne me fasse pas une remarque, là, c'est moi qui le mange ! Dans ces circonstances, dans ces grands moments de solitude, elles sont pour moi les meilleurs compagnons de route !

     

    A ce rythme là, je vais arriver à la nuit, que je me dis ! Quand je pense que Nyoman m'a dit que ça allait se calmer ! Si j'avais su je serais restée un jour de plus avec mon Papet à discuter de tout et de rien en regardant la pluie tomber... Les Indonésiens ne connaissent décidément rien à leur météo. D'un autre côté, j'ai toujours pris cette route sous les nuages puisqu'on monte vers les volcans... Zou ! 'Faut que je me bouge, pluie ou pas pluie, il faut avancer, j'ai pas trop le choix, la nuit tombe si vite par ici !

    Plus j'avale les kilomètres plus je me trouve bien seule sur cette route où la pluie devient battante et terriblement froide ! Y'a encore que moi pour rouler comme ça... C'est vraiment pas un temps à mettre un singe dehors ! J'en vois d'ailleurs aucun même quand j'attaque la montée des volcans et la jungle épaisse. Deux heures plus tard, je suis encore loin de Mundunk et il faut que je refasse le plein. Quand j'aperçois enfin une station service avec un auvent protecteur... je remercie Ganesh car il faut que je dé-sangle gros pépère et que je m'étale un peu, au sec.

    Mais que suis-je venue faire dans cette galère que je me parle toute seule devant les sourires des pompistes qui me demandent d'où j'arrive et où je vais ! Ils sont très admiratifs, je le suis beaucoup moins de moi même, je ressemble de plus en plus à une estrasse ! Je me pense encore une fois que ma place serait sur un transat à Kuta à siroter un bon jus de fruits... Mais non ! Moi, je veux aller à Mundunk ! Lors de mon premier voyage à Bali, je voulais prendre cette route au milieu des lacs mais mon chauffeur, Mister Big, un gros cougnafier roteur, péteur et menteur, n'avait pas voulu l'emprunter ! C'est ce jour là que je me suis jurée louer un jour un scoot et faire le road trip que je veux, sans être dépendante de dégun !  Na, c'est fait mais alors  qu'est-ce-que je galère ! C'est rrrien de le dire... qué misère !

    Encore dégoulinante d'eau et les lounettes façon bocal, je m'arrête devant un espèce de McDo Indonésien, je commande un burger et des frites, j'ai besoin de me remonter le moral et surtout de manger un steak ! Dans ces moments là, je suis comme les bonhommes, j'ai besoin d'une grosse vache et d'une grosse patate dixit Madame Foresti faute d'une grosse voiture ! Et je le regrette pas, les Indonésiens font des hamburgers bien meilleurs que le clown rouge ! Je déplie ma carte et réalise que j'ai encore à ce rythme là, au moins deux heures supplémentaires de route sinon plus...

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    Peut-être devrais-je m'arrêter au Lac Danau et faire une escale... Je verrai dans quel état je suis en arrivant là-bas. Vroum Vroum je reprends la route en enfilant cette fois-ci mon pull. On commence à être en altitude et il fait trop frais pour une Mistouline toute mouillée.

    Quand j'arrive au Lac Danau, j'enfile ma veste en m'arrêtant encore pour essuyer mes lounettes. Je croyais avoir vécu mon pire transfert entre Bandung et Pangandaran, il est détrôné ! Mais quelle galère !!!! Je fais pitié à tous les scooters que je croise. On me demande d'où je viens et où je vais puis on me félicite ! ça me fait une bella gamba ! Mais quelle conne de pas avoir attendu un jour de plus sur Ubud que je m'engueule en arrivant devant le panneau Temple Danau ! Les nuages sont si bas que je ne vois même pas le Lac et encore moins le temple !

    Bababaou ! J'en ai plein le casque de cette flotte ! Je décide de ne pas m'arrêter. Trempée pour trempée je vais tirer jusqu'à Mundunk. Danau, je connais, j'y reviendrai sous un beau soleil, là, ça ressemble à rien.

    Et me voilà partie pour la partie la plus difficile, celle que mon Mister Big n'avait pas voulu prendre. ça monte, ça monte énormément et il n'y a plus que moi sur la route qui traverse la jungle. Les virages sont en lacets et l'eau dégouline en rigoles de partout... Toujours pas de singes, c'est moi le singe de l'histoire !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    Puis je longe une crête qui surplombe les lacs. Je sais que c'est magnifique mais je n'ai aucune visibilité et puis toute mon attention est portée sur cette route transformée en rivière. Je reviendrai demain, je reviendrai demain que je me répète comme un leit motiv rassurant. Je me mets même à chanter "Le Lundi au soleil", c'est mauvais signe ! Je chante souvent mais dans les moments désespérés, c'est qu'ils sont vraiment désespérés ! yes

    Puis j'attaque une descente vertigineuse ! Chouchou assure à mort ! En frein moteur, je descends pendant une petite heure pour enfin arriver à... Mundunk ! J'avais noté vite fait une adresse avant de partir, le Guru Ratna Homestay et je le trouve de suite. Quand j'arrive à la réception, je laisse sur mon passage des rivières d'eau, je suis mouillée-échevelée-hirsute, pleine de boue et on me demande encore d'où j'arrive comme ça ! Quand je réponds, d'Ubud, le réceptionniste est lui aussi très admiratif ! Et quand il voit ma figure défaite devant le prix de la chambre, il a encore pitié de moi et me la baisse de 100 000 roupies! Pour 18 €, je me retrouve dans un petit cottage anglais (ils sont passés par là aussi yes) tout mignon tout plein et comble du comble, le soleil apparaît ! Elle est pas belle la Vie !?

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

     

    Je m'installe à la terrasse du resto, toute mignonnette qui domine la vallée et je découvre un paysage qui commence à se dévoiler doucement. Je suis au sommet d'une montagne tropicale ! Et là, je suis fière de moi, enfin ! 'Faut dire que je suis sèche et que je me suis refait une figure qui crie pas peuchère !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

      

    Petit coca bien frais de rigueur, je tombe la veste et le pull et vérifie si la connexion internet est bonne... Facebook s'ouvre et je découvre les photos de tous les feux qui ravagent ma Provence et mon coin. L'inquiétude pour mon Mistoulin et mes amis commence à poindre. J'essaye une communication messenger et ça fonctionne ! ça veut donc dire que la connexion wifi est excellente !!!! Quand je vous dis qu'en Indonésie, même au bout du bout du monde on peut joindre la planète entière !!!!!  yes

    Mon amie Nadia connectée, on se fait les bazarettes téléphoniques. Je suis rassurée de les savoir tous en sécurité et après toutes mes péripéties, ça fait trop du bien d'entendre une voix amicale et en Français ! Merci Nadia pour les news !

    Réhydratée, rassurée, je m'en vais sous le soleil découvrir ce Mundunk que je veux jalan jalaner depuis longtemps. Une route, des maisons, des warungs et guesthouses de chaque côté et tout autour, la jungle, la montagne, les lacs et la mer qu'on doit voir au loin mais dont la vue est encore bien emboucanée par les nuages persistants.

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    Les gens sont adorables, tous me saluent et engagent la conversation, je découvre tout plein de jolis coins et je sais que je vais m'y régaler si le temps me le permet !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    Quand je rentre à mon oustau, j'ai l'heureuse surprise de retrouver celui qui m'a guidé jusqu'ici et que je n'avais pas vu à mon arrivée...

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    Entouré de ces deux casques, je me dis qu'il m'a bien protégée aujourd'hui !!!! Et de ma terrasse, comble du bonheur, je vois enfin la mer au loin, celle de Lovina très certainement... Trop beau !

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

    Et vous savez quel CD joue en fond !!!!????

    Celui des collègues ! Agustaja c'est le groupe star de Bali ! yes

      

    Ce soir, je mange à mon oustau, la nuit commence à tomber, demain j'espère que Matahari sera là pour accompagner ma journée.

     

    11 Août - Mundunk... Six heures sous une pluie battante !

     

     

    « 10 Août - Ubud... je m'occupe un peu de moi12 Août - Munduk et la Vallée dorée... »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    10
    Maguy Thomé
    Mardi 16 Août 2016 à 06:29

    Ben dis donc, je te félicite, quelle volonté, é-pa-tante! Bravo Isa. T'es enfin bien arrivée Dieu Merci.

    Bonne continuation. Je t'embrasse.

     

    9
    Dimanche 14 Août 2016 à 17:13

    Vraiment superbes tes images joli reportage.

    Bises.

    8
    Vendredi 12 Août 2016 à 11:57

    Que tu es courageuse Isa !!!!! Mais à l'arrivée, quel spectacle !!!!! J'attends la suite avec impatience.

    Bonne continuation dans ce pays que tu aimes tant. Bises à bientôt.

    7
    vanessa
    Jeudi 11 Août 2016 à 16:21
    Munduk j'avais bcp aimé, une guest aussi face a la sublime nature et à un mont ou volcan lol, trop beau, super excursion à marcher pendant des heures avec explications de chaque arbre et cie, balade à la cascade ect... c'est ce que j'ai préféré à bali Munduk. quel courage avec ton scoot, tu m'as rappelé ma semaine de flotte constante sur phuket ou trempée jusqu'aux os j'ai sillonné l ile afin de ne pas rester connement au bungalow lol...
    6
    Babar
    Jeudi 11 Août 2016 à 15:26

    Bravo ma belle! prete pour les grandes courses, Est ce que tu vas grimper à pied ou avec ton chouchou sur le mont Katur ?.. Lovina semble très interssante avec parait-il de belles plages . Ca va te relaxer un peu et puis dans ton circuit si tu as du temps file  vers la pointe N.W. a Permuteran: Il est dit que c'est un petit Paradis ...Alors comme tu le merites tu devrais etre bien accueillie...... Les feux se calment un peu mais c"galère pour bcp.Babar

      • Mistouline
        Vendredi 12 Août 2016 à 02:01
        Je connais bien pemuteran c'est le plus bel endroit pour le snokeling
    5
    MARYSE
    Jeudi 11 Août 2016 à 14:50

    Quel courage pour arriver à MUNDUNK et que d'eau !! mais tu n'as pas fléchi et tu y es arrivée ! Bravo ! ta nouvelle chambre semble tout à fait correcte. J'ai bien ri en lisant la description de ton Mr BIG ? l'affreux personnage !

    Mais le soleil va revenir et tu as retrouvé GANESH !  superbe.

    Ce matin j'ai bien pensé à toi en voyant les incendies ravager ta jolie Provence - que c'est triste. Tant mieux si tu as de bonnes nouvelles de ton grand et de tes amis.  Bonne nuit et à bientôt le plaisir de te lire.

    BUDDHUSARANAI

    MARYSE

    4
    Nadia - PDB
    Jeudi 11 Août 2016 à 14:28

    Superbe ! t'as bien du courage et de la ténacité ! mais le résultat  est au top ! reposes toi dans ce havre de paix, tu l'as bien mérité, bonne continuation, je t'embrasse fort 

    3
    Jacques
    Jeudi 11 Août 2016 à 14:09
    Salut Isabelle,Bon pour la cigarette....Dommage cette pluie....Oui Munduk est à découvrir
    2
    Jeudi 11 Août 2016 à 14:07
    Et bien quelle galère ma pauvre. Heureusement Munduk est à la hauteur je t'embrasse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :