• 10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Pangkor Island - Kuala Kangsar

    100 km

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    Bababaou ! Y'a des journées qui commencent bien... et qui finissent en queue de boudin... Je sais pas trop si c'est la bonne expression, entre l'Anglais, le Bahasia, le petit chinois et moi... je me mélange un peu les pinceaux !

    Tout commence mal avec un nuit d'enfer avec des Hindous qui veulent pas se coucher et cet oreiller de malheur, dur comme la pierre, qui veut pas de mon sommeil. En plus, dehors, le tonnerre gronde d'une force que c'est rrrien de le dire. Je me lève en pleine nuit, pour sortir la bâche à Pépère, histoire qu'il ne se mouille pas sous cette chavane qui s'annonce abondante demain matin... Comme de bien entendu, j'ai pas trouvé mieux que de la pousser tout au fond de la pochette arrière du sac à dos, 'faut tout que je démonte et c'est pas galette !

    Avec tout ces réveil inopportuns, quand sonne le réveil à 7h, même pas je veux le voir ou l'entendre ! J'ai les yeux bordés d'anchois pendant que les Hindous dorment comme des bienheureux ! Mais Pépère, lui, est près et me pousse à me lever. Zou !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

      

    Petit café, petit jus d'orange, petite cigarette et le taxi rose est déjà devant la porte. Les calaos sont là, comme pour me faire un dernier adieu et je vois filer les paysages de Nipah bay avec une déjà nostalgie. Y'a des endroits qui marquent plus que d'autres. A 8h, je suis déjà au Jety (l'embarcadère), un chouïa en avance, le premier bateau part à 8h30.

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    Pour une fois que je ne suis pas stressée par le temps et les transports, trop bon ! En plus, j'apprends que je n'ai rien à payer. Le billet acheté à l'aller vaut pour le retour. Mais encore une fois, comme je le savais pas, j'ai pas gardé le billet ! La brave dame qui s'occupe de l'embarquement me rassure en me disant que si je suis sur l'île, c'est que j'ai donc payé mon billet Aller/Retour ! ça, c'est de la logique que j'aime ! Terima Kasih Madame !

    A 9h, je suis déjà à Lumut et devant les guichets de la gare routière. C'est là que tout se complique ! Tous les bus en partance pour Butterworth sont complets pour cause de grand retour de grand week-end de fin de Ramadan ! La franche vérité, ce Ramadan, vivement qu'on n'en parle plus, ça me cause rrrien que des misères ! Je suis bien contente pour tous les musulmans Malais mais les prix qui gonflent trois ou quatre fois et les transports qui sont une galère, c'est franchement pas plaisant quand on voyage en mode tortue !

    Dans ces cas là, la Mistouline, s'allonge par terre, la tête sur son gros Pépère, prend son Routard et sa carte et ça gamberge sec sous le capeu que j'ai toujours pas !

    Rester à Lumut un Dimanche alors que tout est fermé et qu'il n'y a rien à voir !? Niet !

    Retourner sur Pangkok !? J'aime pas retourner sur mes pas, au sens propre comme au figuré... Niet !

    Partir sur Ipoh, la ville des fols dingos ? Niet...

    Le mieux à faire est de monter coûte que coûte vers le Ch'Nord en se rapprochant de Butterworth. Sur la carte du Routard, je me vois la ville de Kuala Kangsar, qui figure dans les villes où passer une demie journée... Why not !? 

    Mais là encore Ganeshou ne m'aide pas beaucoup. Le dernier bus pour cette ville, vient de me passer sous le nez... Je vois que l'Office de Tourisme pour me sortir de cette embrouille et il est juste devant mon nez. J'y trouve une charmante dame en sari qui m'explique que malheureusement pour moi, je n'ai pas d'autre choix que le taxi. 35€ de course et je serai à une heure seulement de Butterworth... Je me dis que je vais trouver un hôtel à pas cher près de la gare routière et que demain matin, je sauterai dans le premier bus pour ma destination. Zou, je réfléchis plus, je déteste l'immobilisme et saute dans le taxi que la Madame m'appelle gracieusement.

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Pendant le trajet d'une heure trente, le chauffeur me fait une causette très intéressante. Il commence par me demander s'il y a des musulmans dans mon pays. Je me pense fortement que c'est vraiment le sujet de conversation de la planète entière en ce moment...

    Puis il me demande s'ils ont le pouvoir comme ici, en Malaisie. Il m'explique que la religion d'Etat est l'Islam mais que beaucoup de Malais sont Bouddhistes, Hindouistes ou même Chrétiens mais que si on fait partie de ces trois religions, on souffre alors de grosses injustices... Quand les musulmans obtiennent des choses gratuitement du gouvernement, les autres doivent payer... il n'y a pas d'égalité entre les communautés... Il est remonté comme une pendule et roule comme un fada, manque de nous tuer plus d'une fois et je comprends qu'à lui aussi, pour des raisons bien différentes, il lui tarde la fin du long week-end de fin de Ramadan ! yes

    Arrivés devant la gare routière de Kuala Kangsar, je tente d'obtenir un billet pour Butterworth mais là aussi, ils sont complets... J'ai pas le choix, 'faut que je dorme là. Billet en poche pour demain matibn 9h, je lève les yeux sur cette ville que j'ai pas trop eu le temps de voir. Le Routard n'indique que deux hôtels. Il n'y a pas de plan et c'est à se demander s'ils ont jamais mis les pieds ici ! Le premier sur ma liste, le Double lion hôtel ! Bonne mais simple cotation, à deux pas de la gare routière, je me précipite à l'intérieur... C'est une façon de parler, parce que je cherche longuement l'entrée ! Mais c'est quoi cet hôtel qui n'a pas de porte !!!!???? 

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    "Entrée par derrière", m'indique tous les gens que j'interroge... Là, je tombe sur un Chinois-Malais-Hindou, je sais pas trop, qui louche, qui parle un Anglais à couper au couteau et qui s'énerve quand je le fais répéter ! ça commence bien !

    Il m'annonce qu'il a des chambres à 70 ou 35 Ringgits. Je demande à voir parce que ça sent vraiment le vieillot désuet par ici... La première est plus tentante que la seconde... mais je succombe à la raison parce que ma course en taxi m'a coûté un bras. Une salle de bains style mandi sur un palier immense où trônent des meubles comme si on était dans un magasin de brocante endormi sur un autre temps... , 

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    ..., un ventilo branché sur une seule prise, pas de drap, une armoire et un bureau, deux fenêtres sans vitrage mais à barreaux... C'est d'un triste à en mourir et un brin carcellaire mais il faut que je ré-équilibre vite mon budget ! Et à 8€ la chambre (toujours sans le petit déjeuner), ça ne se refuse pas pour une nuit de transit !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

                  

    Zou ! C'est le moment de sortir le sac à viande (le sac de couchage tropical) et de vivre un grand moment de solitude ! Là, il faut une certaine force de caractère pour TOUT positiver, faire la couillonne devant la glace, ne surtout pas se demander pourquoi on est là et trouver à s'occuper fissa pour ne pas tomber dans la grosse déprime !! yes

                                  10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Et ma méthode à moi, quand je suis dans les embrouilles, c'est de Me FAIRE de suite, PLAISIR !

    Premièrement, une bonne douche froide qui est déjà un grand luxe ! Zen ! En plus c'est très propre et on me fournit une serviette et du savon !

    Deuxièmement se changer de propre, ce qui est aussi un grand luxe quand on est dans l'étuve où je suis ! Zen !

    Troisièmement se détendre... Whaou ! Je peux fumer dans la chambre ! Quel grand luxe dans ce pays aux nombreux interdits ! Zen !

    Quatrièmement, acheter un coca et un Mars... et pour sûr, ça va repartir, que je me dis très très optimiste en sortant de cet hôtel le nez au vent !

    Zen, Zen, Zen, Zen !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Je comprends bien vite que cette ville s'articule entre fleuve ou rivière (je sais pas trop), collines et montagnes au loin...

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    Le Routard m'indique que c'est une ville Royale et qu'il y a le Palais du Sultan à visiter ainsi qu'une des plus belles mosquées du pays. Que demandez de plus !? Revigorée et pleine d'entrain, je m'attaque le bord de rivière très frais ce qui est encore un luxe vu que l'orage n'éclate toujours pas mais qu'on suffoque au moindre pas...

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Arrivée façon flaque d'eau tout en haut de la colline, je trouve le fameux palais du sultan.

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Une belle architecture anglaise coloniale, des jets d'eau, 2 ringgits l'entrée, c'est vraiment peanuts et je vais y être au frais, que je me dis en enlevant mes chaussures, libérant mes petits petons bien humides et tout contents de fouler ce sol Sultanique ! 

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    A l'intérieur, c'est un Musée qui présente la vie du Sultan actuel et de son épouse.

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

      

    Du premier hochet, aux études en Angleterre, en passant par les trophées remportés au golf et jusqu'aux lunettes portés par ces Seigneuries, on découvre dans ce Palais-Musée, le fossé énorme qu'il y a entre les peuchères d'ici et ces gens-là ! Le contraste entre la ville du bas qui ressemble à rien et le Palais d'en haut... est stupéfiant ! Je vous parle même pas des bijoux, des tasses, des lampes et autres objets du quotidien tout en or massif...

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Je reste là une paire d'heures, histoire de me requinquer un peu. Il fait vraiment une chaleur étouffante aujourd'hui... puis je me dirige vers le Dôme de la mosquée que j'aperçois au loin.

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Même si je m'en doutais un peu, en marchant sous un soleil de plomb... je ne peux malheureusement pas y entrer, même voilée, même pieds nus... je ne suis pas musulmane et cela m'est interdit... Je le regrette énormément parce que l'intérieur doit être encore plus beau que l'extérieur...

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    Grosse déception... nouveau petit plaisir ! Une glace à l'eau, histoire de mieux supporter ma descente aux enfers dans ce cagnard de bagnards... Deux trois serpents écrasés sur le bitume me font penser qu'ils doivent bien l'aimer pour venir y mourir ainsi à profusion et me voilà à nouveau dans cette ville du bas qui ressemble à pas grand chose sinon une longue rue de boutiques qui se suivent et se ressemblent... mais j'y trouve miraculeusement un magasin d'électricité ! Merci Ganesh de me rappeler mon gros problème de rechargement de matériel !

    Rentrée à mon oustau, j'installe ma multi-prises d'ici, payée 2€ et m'allonge sur le lit pour un sieston bien mérité, toujours dans un grand moment de solitude incongru... en attendant que chargent appareils photos, ordinateurs et tutti quanti ! 

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

     

    Mais un petit papier collé sur l'armoire attire mon œil !!!! Mais que vois-je !!???

    10 Juillet - Quand Penang veut pas... je débarque à Kuala Kangsar !

    Du wifi ici !!!?????

     

    Vu l'hôtel et le prix de la chambre, j'ai même pas osé demander au réceptionniste grincheux s'il y avait Internet ! J'allume aussitôt mon ordinateur, un peu sceptique, et sur la connexion et sur le débit, mais Oh Surprise ! J'ai non seulement une connexion du tonnerre de Dieu mais un débit comme jamais j'ai eu depuis 10 jours !!! Telle que vous pouvez m'imaginer, je suis sur mon lit, sous mon ventilo, je vous bafouille ce texte, je classe mes photos en même temps, je vais même pouvoir skyper avec mon fils et en plus je me grille des cigarettes, fenêtres ouvertes !!! 

    Elle est pas Belle la Vie !?

     

     

    « 9 Juillet - Pangkor - Quand Mamma Sita Luisa prend soin de moi... 11 Juillet - Penang, la perle de l'Orient, la petite Singapour Malaisienne »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    11
    Vanessa
    Lundi 11 Juillet 2016 à 08:10
    Et bah dis donc bonbon le taxi ( allez bonne continuation jolies photos)
    10
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 21:56

    tjs un plaisir de te suivre    bonne continuation :) 

    9
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 19:05
    Encore une fois Ganeshou veille
    8
    Nicole BILLOIR
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 17:30

    Comme d' hab, que du bonheur de te lire, quant aux photos : toujours superbes !

    A demain !

    7
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 17:22

    Je me régale chaque jour à lire tes "aventures d'aventureuse"... et tes photos sont super, c'est comme si on était là, dans un petit coin du pépère, on t'accompagne! On peut rêver non?

    En tout cas tu nous fais rêver, c'est que du bonheur!cool  Gros bisous, à demain!

    6
    Maryse Namaste
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 17:20

    Encore une journée bien remplie ! Bonne continuation 

    5
    Michele/Boulogne
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 16:40

    chaque jour t’apporte de belles surprises et tu nous les fais partager. Merci et bonne continuation. Bisous

    4
    maryse
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 14:08

    mon Dieu que d'aventures !!  c'est superbe de pouvoir te suivre et je souffre pour toi (de la chaleur) !!!!  dommage la Mosquée est magnifique ! J'imagine ta joie en découvrant que tu avais la WI - Figure toi qu'ici (PICARDIE) il fait aussi très chaud et plus habituée !  Bonne fin de journée à toi - Je t'embrasse

     

    3
    Maguy Thomé
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 14:06

    Et ben, c'est fou comme tu t'accommodes vite à tout , tu es très raisonnable, Isa! Au moins tu te casses pas la tête et profites de ce qui se présente. Toujours aussi belles et réussies tes photos. Tu écris bien et décris bien ce que tu vis et je me croirais être à tes côtés. Merci pr c et agréable partage. A la prochaine. Bisous.

    2
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 13:46
    gibee
    Elle est superbe la mosquée
    1
    Dimanche 10 Juillet 2016 à 13:39

    Oh ! Que si !!! Elle est belle ta vie, la vie !!!!!!! Qu'elle a l'air belle cette mosquée, comme son  dôme, je suppose, dommage que tu n'aies pas pu y entrer !!!! Mais il faut respecter les coutumes et religions de chaque pays visité.

    Bonne continuation Isa, tu me donnes chaud sans clim. bises à bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :